AccueilBienvenueFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pluie & Vent sont au rendez vous [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Almárean
L'Ecrivain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 733
Age : 28
Emplacement : Indéterminé #
Appellation : Ero-Sensei pour toi ma jolie ♥
Prime/Doriki : 5 000 000 B.

Fiche Personnage
Grade: E c r i v a i n
Equipage: A u c u n
Niveau: 1

MessageSujet: Pluie & Vent sont au rendez vous [Libre]   Dim 5 Oct - 19:46

Encore une fois il était seul … La nuit était fraiche et pluvieuse, cette région de la mer était des plus humide, pire qu’un temps neigeux ou bien tropicale. Ici il pleuvait, il y avait du vent et l’eau transperçait progressivement les mentaux et il fallait vivre sur cette île pour ne pas Peter un câble quand on marchait dans la rue. C’était le cas d’Almárean qui était en train de marcher sous cette pluie torrentielle, il marchait d’un pas rapide sachant pertinemment que s’il n’allait pas s’abriter dans les minutes suivantes, ses papiers allaient être totalement imbibés d’eau et il ne pourrait plus rien recopier … Une perte de temps incalculable et une nouvelle histoire de perdue. L’histoire tragique d’un équipage de marchant brutalement tué par une petite troupe de pirate, malheureusement il n’avait rien pu faire et le massacre avait été totale … Aucuns survivants, tous les corps avaient étés … pétrifier en pierre … Une spectacle des plus énigmatique, comment cela était il arrivé ? La question restait entière car Almárean n’avait pas été présent, simplement installé dans sa cabine à se reposer, il n’avait rien entendu et il s’était réveillé vivant … Le bateau pillé et l’équipage changé en pierre. Quel sorte de personne avait put faire pareil carnage ? Voila encore une nouvelle histoire qu’il pourrait écrire. Le retour vers une île avait été compliqué car manœuvrer le bateau seul ne fut pas de tout repos mais heureusement les conditions météorologiques étaient bonnes, une chance pour lui qui n’était pas vraiment doué en navigation. La traversé dura moins de cinq jours, il n’avait croisé aucuns navire et c’était empressé de prendre le cap sur l’île à l’horizon. Il ne pouvait tout simplement pas aborder sur ce navire ou l’équipage était transformé en pierre … Il prit donc la lourde décision de faire couler le navire et tout son équipage … Il sabota le bateau, mettant de la poudre partout, une petite barque pour rejoindre l’île et le tour était joué. C’est dans une explosion que le navire en bois sombra dans les profondeurs obscure de cet océan sans fond. Comme par enchantement, la pluie commença à tomber quand l’homme mit le pied sur la terre ferme.

La pluie bâtait le visage du pauvre homme qui courrait à la recherche d’un endroit ou s’abriter … Pour le moment il n’y avait que des arbres et des rochers … Il espérait ne pas être tombé sur une île déserte sinon il avait fait une bien belle erreur en brulant le navire … La navigation avec une barque n’était pas son fort … L’inquiétude le prenait au ventre à présent … Ce ne fut qu’au détour d’un rocher qu’il put enfin voir des lumières, faibles certes mais il y avait un village non loin de la ! Il se dépêcha donc de rejoindre cet endroit bénit ! La nuit était bien sombre à présent et courir sous cette pluie était un exercice dangereux, mais qu’importe, ses travaux étaient bien plus important que sa jambe ou son ventre. Mais aucunes chutes n’arriva et en peu de temps il se retrouva devant la première habitation, l’odeur de poisson lui indiquait qu’il était dans un port et par conséquent il devrait se rendre à l’autre bout de la ville pour trouver une taverne, il doutait qu’ici il y avait quelque chose qui ressemble à une auberge ou à autre chose. Il arrêta de courir et se contenta d’un pas rapide pour ne pas trop attirer l’attention, il cacha son sac sous sa longue veste complètement trempé, ça protégerait le contenu un peu mieux … Encore quelques minutes et il se trouverait dans un endroit chaud et surement accueillant. A l’horizon se profilait l’orage, des flashs lumineux apparaissaient au dessus de la mer … Une tempête n’allait pas tarder à exploser … Il n’imaginait même pas comment il s’en serait sortit si il avait du à l’affronter seul sur un bateau qui était piloté par plusieurs personnes. Un sentiment de soulagement apparu sur son visage si expressif. Il était vivant et en plus en face de lui se trouvait une auberge … ‘’ La grande Beuverie ‘’. Que voila un nom des plus intéressant ! Cette auberge promettait si elle portait bien son nom.


Du pas résigné, l’homme poussa la porte et ferma à moitié les paupières, la lumière était plutôt vive et le bruit assourdissant, des cris se faisait entendre et le fracas des verres qui s’entrechoquaient et que étaient posés violement sur la table étaient bien présent, la fête était au rendez vous. Peu de monde tourna la tête pour regarder qui était le nouvelle arrivant et c’était une bonne chose, il n’avait pas plus envie qu’on le reconnaisse … Sa tête était mise à prix, elle était plutôt faible par rapport à d’autre pirate mais il était tout de même recherché et traqué par le gouvernement mondiale. Sans hésitation il se rendit au comptoir, évitant agilement les personnes quelques peut bourrées sur son passage. Apparemment il n’y avait pas plus de marin que ça … Surtout les habitants de la petite ville qui venait passer du bon temps à cause de ce temps qui ne leur permettaient pas grand-chose … Ainsi donc Almárean arriva au comptoir … celui-ci était anormalement propre à l’endroit ou il venait de se poser … Apparemment le teneur de l’auberge avait comprit qu’il allait venir si installer et il avait préparé une place rien que pour lui. Qu’elle agréable attention … Une femme plutôt ronde et souriante apparu de derrière le comptoir et apporta une serviette au nouveau client, il était bien reçu ! A ses côtés une homme plutôt imposant avec une barbe poivre et sel servait d’autres clients, d’après l’expérience d’Almárean, ces deux personnes devaient être en couple … Ils étaient dans la même tranche d’âge, cela ne voulait peu être rien dire mais il pouvait toujours supposer. Il accepta la serviette blanche et s’épongea le visage. Évitant de trop appuyer sur la pierre incrustée sur son front.

« Que puis je pour vous voyageur ? Vous n’êtes pas ici pour nous causer des soucis hein !? »

« Non non, n’ayez crainte, je viens simplement ici pour me reposer et boire quelques verres. Vous auriez une chambre pour moi ? »

« bien entendue, il nous en reste trois ! La plus éloignée vous irez ? Venez, je vous y conduit, vous avez besoin de vous changer, vous êtes complètements trempé ! »

En deux temps trois mouvement elle enleva son tablier et le rejoignit derrière le bar pour le mener à l’étage la ou se trouvaient les chambres. Le couloir était vraiment long et il y avait bon nombre de chambre … Vingt quatre au total ce qui n’était pas rien pour une auberge de port. Peu être était ce la seule après tout ? Quoi qu’il en soit l’aubergiste le mena jusqu’à la chambre la plus reculé et donc la plus calme, une fit glisser lentement la clé dans la serrure et ouvrit la porte lentement, laissant au jeune homme le temps de regarder la chambre. Elle le laissa entrer et lui annonça qu’il pourrait lui régler la somme dut après quand il redescendrait pour boire ou bien manger, comme il le désirait. Avec un sourire amicale il la remercia et referma la porte à clé, il n’avait pas envie d’être dérangé. D’un regard circulaire il détailla la chambre … Une grand lit deux places, parfait pour dormir en couple. Une commode en bois ainsi qu’un petit canapé qui semblait bien rembourré. Malheureusement, il n’y avait pas de salle de bain dans la pièce, surement devait il y en avoir une collective quelque part … Ce n’était pas vraiment une bonne chose mais il devrait s’y plier. Il posa son sac sur le lit et retira sa grande veste ainsi que son haut, tout deux complètement mouillé. Il les étendit et s’essuya le visage ainsi que toute sa chair visible et humide, quelle sensation insupportable. Il en profita pour sortir toutes ses affaires de son sac, deux hauts de rechange, un bas ainsi que ces derniers écris … Fort heureusement seule la première page avait été touchée et il pouvait encore la lire. Mais il allait devoir la réécrire car c’était un perfectionniste, il n’aimait pas avoir une page sale. Ainsi donc il se changea et repartit au comptoir, glissant dans sa poche la clé. Simplement habillé de blanc, armé de feuille de papier ainsi que de l’encre et d’une plume il se rendit une nouvelle fois au comptoir. L’agitation était toujours au rendez vous et l’alcool était omni présent comme d’habitude.

« Pouvez vous m’apporter de quoi manger s’il vous plait ? Ce qu’il y a me suffira … Ainsi qu’une choppe de bière. Merci »

LA pièce était vaste et fort heureusement toutes les tables n’étaient pas utilisées, il y en restait cinq ou six au fond de la salle encore in habitaient et il choisit celle du milieu. Il pourrait y voir mieux. Il se posa face à l’agitation, mettant tous ses outils sur la table en bois. Il déposa son sabre sur la chaise à ses côtés, on ne savait pas ce qui pouvait se passer … Il déplia un morceau de papier, mit l’ancien texte à côté, ouvrit délicatement le peau d’encre et le plaça au dessus de la feuille avant de prendre en main une plume pour écrire. Durant un moment la notion de temps lui échappa et il commença à écrire, c’était un vrai bonheur pour cet homme que de s’échapper entre les lignes de ses récits. Il espérait que ses écris serviraient à quelque chose dans le futur, mais plus que toute autre chose il espérait que plus jamais il n’y ait une amnésie totale … Ce serait encore une grande perte pour le monde et une pause pour l’évolution du monde … Prit dans son récit, il ne vit pas arriver la personne qui se posta devant lui, ce n’est qu’au dernier moment qu’il releva la tête pensant que ca devait être l’aubergiste ou bien une serveuse qui lui apportait son repas. Mais, en relevant la tête, ses yeux couleur glace ne découvrir pas une personne semblant être une serveuse. Qui Est-ce que ça pouvait être ? Son regard était interrogateur et il attendit que l’inconnu prenne la parole.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pluie & Vent sont au rendez vous [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» Rendez-vous commercial
» rendez-vous mystérieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Adventure :: Archives :: RP :: Route de Tous les Périls-
Sauter vers: