AccueilBienvenueFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Victoire de Kurnous] Kurnous vs. Kenmei : l'Avènement du Crépuscule !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kurnous

avatar

Masculin
Nombre de messages : 120
Age : 25
Emplacement : Water Seven
Appellation : Blue Scarf
Prime/Doriki : 5.000.000 Berrys

Fiche Personnage
Grade: Pirate Bretteur
Equipage: Makkatsume
Niveau: 4

MessageSujet: [Victoire de Kurnous] Kurnous vs. Kenmei : l'Avènement du Crépuscule !   Dim 12 Oct - 23:06

[Sujet divisé par Aibu pour ne pas encombrer le topic initial]


A peine ses compagnons ne furent-ils plus en vue, Kurnous pressa le pas, pour ne pas dire sprinta. D'après ce qu'il avait vu depuis le début de la matinée, son capitaine était quelqu'un de très intelligent. Ainsi, lorsque, quelques heures plus tôt, le bretteur n'avait pas vu son avis de recherche à côté du sien, il avait tout de suite pensé à un échappatoire. Il était le seul membre de l'équipage recherché dans la région, aussi s'il ne restait pas avec elles, elles n'avaient aucune raison de se faire embêter par les membres de la marine. C'est alors qu'ils étaient tombés dans cette embuscade. Le seul moyen de ne pas attirer l'attention était de quitter les lieux calmement, sans faire mine de fuir, et sans adresser la parole à Aibu, pour que les soldats de la marine ne comprennent pas qu'ils étaient ensemble. Ainsi, logiquement, à l'heure qu'il était, le sabreur avait un régiment de soldats à ses trousses. C'était la raison pour laquelle il courrait depuis plusieurs minutes à travers les rues de Water Seven. Cependant, il ne pourrait pas jouer au lièvre pendant beaucoup plus longtemps.

A présent, il devait se débarrasser de ses poursuivants, soit en les éliminant tous, ce qui risquerait d'être difficile, soit en leur faussant compagnie, bien plus abordable. Puis se rapprocher des côtes, histoire d'essayer de retrouver le Makkatsume. Kurnous s'arrêta au beau milieu d'une ruelle presque déserte, haletant, cherchant un moyen d'échapper à la bande en furie qui le poursuivait. Il devint rapidement évident qu'il n'aurait pas beaucoup de choix. Une échelle était posée contre un des murs d'une maison. Elle lui permit de grimper en haut de celle-ci, lui offrant une position de laquelle il pourrait voir presque tout Water Seven, et où les marines avaient peu de chances de le dénicher. Perché là-haut, il attendit de voir la troupe passer, en réfléchissant à l'endroit où il pourrait retrouver ses compagnons. Vraisemblablement, il ne serait pas une bonne idée de retourner au port. En effet, même si la plupart des soldats le poursuivaient, il devait forcément en rester pour surveiller ses nakamas. Et revenir vers le port d'attache risquait de leur attirer encore plus d'ennui. Aibu devait le savoir aussi. Donc, dans tous les cas, Kurnous devrait attendre qu'elles se débarrasser des moussaillons qui les gardaient.


*Bon, je sais à peu près de quoi elles sont capables... Je leur donne, allez, cinq minutes pour envoyer ces chiens à mes trousses, et cinq autres minutes pour vaincre ceux qui restent. Cela doit bien faire dix minutes que j'ai quitté le quai... Donc elles sont probablement en route. Mais vers où? Avec un peu de chance, elles sont parties dans ma direction. Je dois donc absolument rejoindre les...*

-Il est ici!

Kurnous fut coupé dans ses pensées par un cri venant d'en bas. En regardant dans cette direction, l'épéiste remarqua que ses poursuivants l'avaient rattrapé, et que l'un d'entre eux avait eu la mauvaise idée de regarder vers le toit des maisons aux alentours, y découvrant ainsi leur cible. Etouffant un juron, le pirate se mit immédiatement en action en voyant que certains membres de la marine avaient déjà commencé à escalader le mur. D'un seul coup, il trancha les cordes qui retenaient l'échelle et la propulsa dans le vide d'un coup de pied, projetant ainsi ses occupants par la même occasion. Un petit sourire ironique vint se glisser sur ses lèvres, mais disparu bien rapidement. En effet, ceux des soldats qui n'avaient pas été jetés à terre avaient sortis leurs fusils et le mettaient désormais en joue. Il fallait bouger, et vite, s'il ne voulait pas être transformé en gruyère. Kurnous recula donc de trois pas, histoire d'être hors de leur vue. A présent, jusqu'au moment où ils trouveraient un moyen de le rejoindre, il avait assez de temps pour quitter le centre ville et tenter de retrouver ses nakamas. Le bretteur se retourna et s'apprêta à courir sur les toits de la ville, mais s'arrêta net avant d'avoir fait un pas. Un homme se trouvait sur son chemin, et, étant donné sa posture, il ne paraissait pas décidé à le laisser passer.

-Pas mal, ton numéro... Mais qui croyais-tu piéger ainsi? Mes subordonnés ont bien fait le travail, en te guidant jusqu'à moi.

Immédiatement, Kurnous remarqua qu'il était différent des autres. Une assurance supérieure, un calme qui laissait parler ses années d'expérience et, surtout, sa posture. Pour quelqu'un dont l'oeil n'était pas avisé, elle était tout à fait banale. Cependant, pour le sabreur qu'était Kurnous, un détail sautait aux yeux. C'était une garde de combat. Parfaite. Ce gars était un gradé, c'était sûr... Maintenant, quel était son grade, et que valait-il en combat singulier? Le pirate n'allait pas tarder à le savoir. Aussi tranquille que son interlocuteur, le jeune homme aux cheveux bleus l'examina un instant sans paraître surpris ni apeuré le moins du monde... Avant de prendre la parole à son tour.

-Qui es-tu? Écarte-toi de mon chemin, tu me gênes.

La tension venait de monter d'un cran. L'affrontement paraissait à présent inévitable. La main sur son pommeau, Kurnous attendait une réponse de la part du nouveau venu, qui dégageait, il fallait bien l'avouer, un certain charisme...

[Désolé pour le post un peu pourri... J'ai pris quelques libertés, mais je laisse le GM décider de son grade et de sa réaction...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Maître de Jeu
avatar

Nombre de messages : 7

MessageSujet: Re: [Victoire de Kurnous] Kurnous vs. Kenmei : l'Avènement du Crépuscule !   Lun 13 Oct - 1:29

Apparemment, le dénommé Kurnous n'était plus avec elles.
Le Sergent-Chef Kenmei s'alarma un instant de la situation. Puis il donna ses ordres. Clairs et précis. Le bénéfice du doute allait être accordé aux trois jeunes femmes, mais cinq unités allaient néanmoins garder leur embarcation. C'était plus sûr.
Tandis que le gros de ses troupes contournait le port afin de se lancer à la poursuite du bretteur, il décida lui aussi de partir à sa recherche. Abandonnant son poste, il partit dans le sens opposé, se frayant un chemin dans les rues maintenant peu fréquentées. En effet, le soleil avait presque disparu, et la froide teinte de la nuit avait quasiment remplacé la couleur de sang du crépuscule.
Avisant une échelle, le gradé s'en empara et l'utilisa pour grimper sur l'un des toits de la ville. De son perchoir, il pouvait beaucoup mieux voir les environs. Son regard exercé scruta attentivement les rues, en contrebas. Il avait l'habitude d'être sur le terrain, pas comme ces hauts gradés qui demeuraient dans leurs bureaux... Lui savait repérer les plus imperceptibles mouvements, même de nuit, alors une semi-pénombre ne pourrait altérer son regard. Cependant, il ne pensa pas à se retourner, pour vérifier ce qui se passait sur le Makkatsume; il ne put donc voir ses hommes se faire battre à plate couture, les uns après les autres.
Ne repérant rien de particulier, il décida de changer de poste d'observation. De son pas léger, il entreprit de sauter de toit en toit, comme le ferait un voleur à la tire. Bientôt, il put entendre le bruit de cavalcade provoqué par ses hommes, et s'approcha de sa source, afin de leur transmettre ses nouveaux ordres. Bien lui en prit: sa cible, l'épéiste Kurnous, venait justement de grimper au même niveau que lui! Doucement, il s'approcha jusqu'à prendre place quelques mètres derrière lui, son sabre à la main.


- Pas mal, ton numéro... Mais qui croyais-tu piéger ainsi? Mes subordonnés ont bien fait le travail, en te guidant jusqu'à moi.

Le pirate se retourna, le jaugeant rapidement. Il vérifiait probablement s'il avait affaire à un combattant expérimenté ou non. Puis il plaça sa paume sur son arme, sans paraître décidé à immédiatement la tirer de son fourreau.

- Qui es-tu? Écarte-toi de mon chemin, tu me gênes.
- Je suis le Sergent-Chef Kenmei, annonça-t-il tranquillement. Tu es Kurnous, le criminel recherché, n'est-ce pas? Permets-moi de t'annoncer que je serai celui qui stoppera ton avancée sur Grand Line. Mais j'aime les duels équitables, alors tire ton sabre et voyons lequel de nous deux mérite la victoire.

Le voyant peu enclin à bouger, il décida alors de le forcer à tirer son arme de son fourreau malgré lui. De toute sa vitesse, il monta au contact et porta le premier assaut. Une fente droite, nette, portée sans hâte excessive afin de ne pas abandonner sa garde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurnous

avatar

Masculin
Nombre de messages : 120
Age : 25
Emplacement : Water Seven
Appellation : Blue Scarf
Prime/Doriki : 5.000.000 Berrys

Fiche Personnage
Grade: Pirate Bretteur
Equipage: Makkatsume
Niveau: 4

MessageSujet: Re: [Victoire de Kurnous] Kurnous vs. Kenmei : l'Avènement du Crépuscule !   Lun 13 Oct - 19:51

A aucun moment, pendant l'échange entre les deux hommes, Kurnous ne montra le moindre signe d'anxiété, de peur ou d'un autre sentiment semblable. Comme d'habitude, il était tranquille. Concentré, mais tranquille. Les cinq sens en éveil, il sentait que ses réflexes de sabreur reprenaient le dessus. Il était d'ors et déjà en combat et, lorsqu'un bretteur était en combat, rien ne pouvait le déconcentrer. Du moins, d'après le pirate. En tout cas, il en était ainsi pour lui. Il aurait très bien pu avoir un tremblement de terre dans les environs, seul son affrontement comptait désormais. Le soldat de la marine qui lui faisait face finit par lui répondre, tandis que le pirate tirait une nouvelle fois le tabac de sa poche, avant de rouler et de s'allumer une clope, écoutant d'une oreille distraite ce que son opposant avait à lui dire. Ainsi, il était sergent-chef? Parfait, voilà un moyen de tester de quoi Kurnous était capable. Il allait savoir si les cinq millions de berrys sur sa tête étaient mérités ou pas, et faire ses premières armes en tant que membre du Makkatsume. Presque inconsciemment, le jeune homme se prit à espérer que le rester de son équipage traînait dans le coin, pour que les demoiselles qui le composaient puisse voir de quoi il était capable. En principe, il n'était pas trop m'as-tu-vu, mais ici, les circonstances étaient exceptionnelles. S'il voulait que Aibu, Milady et Asaki lui fasse confiance, il devait leur montrer qu'il était à même de se débrouiller tout seul. Et cela passait par la victoire sur ce sergent-chef un peu trop sûr de lui. Ce dernier paraissait assez motivé pour en découdre. Bon, visiblement, Kurnous ne s'en sortirait pas sans avoir tiré son sabre. Après avoir recraché un épais nuage de fumée, il prit la parole, d'un ton, encore une fois, d'un calme froid, presque effrayant.

-Bingo! C'est bien pour ma tête qu'on offre 5.000.000 de berrys. Je ne savais pas que j'étais aussi connu dans le coin... Toi par contre, je n'ai jamais entendu parler de toi. Et bien, ravi de connaître le nom de celui qui croit être suffisamment fort pour m'arrêter. Désolé de te décevoir, mais permets-moi de t'annoncer que je ne compte pas me faire tuer alors que l'aventure commence seulement!

Puis, voyant que son adversaire fonçait sur lui, Kurnous se tut. Ça avait débuté... Restait à savoir si cet homme serait le premier gradé qu'il accrocherait à son tableau de chasse, ou celui qui mettrait fin prématurément à sa carrière de pirate. La dizaine de mètres qui les séparait fut rapidement couverte. Pourtant, ce laps de temps suffit à l'épéiste pour mettre en place sa première action. Lentement, il tira sur son écharpe de la main droite, ses yeux toujours braqués sur son assaillants. Cette attaque, bien que directe, ne laissait place qu'à un risque minime. Pourtant, un risque minime était déjà trop lorsqu'on combattait des gens d'un certain niveau. Jusqu'au dernier moment, Kurnous n'esquissa pas le moindre geste. Puis, alors que les deux adversaires n'étaient plus séparés que par un bon mètre, Il lança son bras droit. Au bout de celui-ci, le pirate aux cheveux bleus tenait une écharpe de la même couleur, encore autour de son cou quelques instants auparavant. Cette dernière vint s'enrouler autour du poignet de Kenmei, celui qui tenait sa lame. D'un coup sec, le sabreur le tira sur sa droite. Emporté par son élan, l'officier de la marine dut changer de trajectoire, contre son gré. Son épée passa à quelques centimètres du flanc du pirate, qui tira en même temps sa propre lame.

-Blue Scarf...

Première surprise... Malgré le fait que le fourreau de son sabre était accroché de son côté gauche, Kurnous était gaucher. Cette astuce lui permettait, systématiquement, en début de combat, d'avoir un avantage sur son adversaire, dû à la surprise qu'une telle configuration pouvait provoquer. Ainsi, lorsque le pirate tira son arme, le sergent-chef, emporté par son élan, sa main incapable de réaliser le moindre mouvement volontaire et probablement surpris par ce geste, n'avait que très peu de chance de réagir à temps. D'un geste ample et pourtant d'une précision redoutable, Kurnous frappa une seule fois, de bas en haut, traçant une grande entaille sur le buste de Kenmei. Son coup couvrit toute la partie haute de son corps, exceptée la tête. Puis, toujours aussi calmement, il s'éloigna de son adversaire, le laissant souffrir en marchant à quelques mètres de là. Une fois suffisamment loin, le jeune homme à la chevelure de nuit tira une nouvelle bouffée de tabac, avant de reprendre la parole.

-Abandonne, tu n'es pas de taille! Contrairement à mes compagnons, je suis sabreur. Et un combat de sabreurs ne se terminent que lorsque l'un d'entre eux meurt. Je n'aurai pas de pitié pour toi, quoique je risque. Il est encore temps de mettre fin à tout cela. Ne m'oblige pas à t'ôter la vie...

Kurnous tournait le dos à Kenmei, à une bonne dizaine de mètres de lui, et pourtant on avait l'impression que rien ne lui échappait. Le garçon semblait capable de voir dans son dos, et l'impression de sérénité qu'il dégageait écrasait les alentours...

[Désolé pour la fin qui fait carrément "j'me la pète à donf" XD, mais j'crois que c'est le titre du topic qui m'a obligé à le faire Razz]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Maître de Jeu
avatar

Nombre de messages : 7

MessageSujet: Re: [Victoire de Kurnous] Kurnous vs. Kenmei : l'Avènement du Crépuscule !   Mar 14 Oct - 21:36

Quel enfoiré. Frapper d'une manière si déloyale.
Kenmei regardait son sang couler, goutte par goutte, sur le sol. L'entaille était peu profonde, mais le désagréable picotement occasionné était fort gênant. Evidemment, se dit le gradé. Un homme qui vaut cinq millions n'est pas si facile à abattre.


- Très bien, jeune pirate.

Son ton était un peu plus dur qu'auparavant. Bien évidemment, il était conscient qu'une erreur de parcours lui coûterait la vie. S'il tentait d'augmenter le niveau petit à petit, il perdrait. Autant y aller directement avec ses coups les plus puissants. Kurnous voulait donc frapper de manière déloyale? Alors, il en ferait autant avec lui.

- Tu ne me laisses donc pas le choix. Un duel vite réglé fait appel à la force plus qu'autre chose. Tu vas voir de quoi je suis capable.

Saisissant son arme de la main droite, et la tenant à l'horizontale, il chargea à nouveau Kurnous. Tout d'abord, un coup d'estoc lui fut assené, paré sans aucune difficulté notoire. Une nouvelle fente lui fut envoyée, et rencontra une fois de plus sa lame. Puis, sans prévenir, ce fut son talon qui alla s'appuyer sur l'arme du bretteur; se projetant en arrière, il entreprit aussitôt de remonter au contact. Seulement, arrivé à sa hauteur, ce fut son bras gauche qui partit vers le bretteur, révélant une lame fixée à son poignet, cachée sous sa manche, une fraction de seconde trop tard pour permettre une belle esquive. Elle transperça le flanc de l'épéiste, et cette diversion fut utilisée pour lui asséner un violent coup de sabre, de haut en bas, droit vers son épaule...


[Petit post, mais je préfère aller vite, dans la mesure où il ne faut pas trop traîner avec l'équipage qui attend...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurnous

avatar

Masculin
Nombre de messages : 120
Age : 25
Emplacement : Water Seven
Appellation : Blue Scarf
Prime/Doriki : 5.000.000 Berrys

Fiche Personnage
Grade: Pirate Bretteur
Equipage: Makkatsume
Niveau: 4

MessageSujet: Re: [Victoire de Kurnous] Kurnous vs. Kenmei : l'Avènement du Crépuscule !   Mar 14 Oct - 23:09

Parfait... Il avait porté le premier coup, et son adversaire semblait s'énerver. Or, un combattant qui laisser sa colère prendre le dessus risquait à tout moment de perdre ses moyens, et ainsi faire beaucoup plus d'erreurs. Kurnous se retourna vers le sergent-chef, attendant sa réaction, puis porta son regard sur sa lame ensanglantée. Ce n'était pas la première fois qu'il combattait avec. Il avait déjà tué. Cependant, aujourd'hui c'était encore différent. En face de lui se tenait un haut gradé de la marine. Ce qu'il encourait dépassait de loin tout ce qu'il avait accumulé depuis le début de sa vie. Et pourtant, le pirate n'était pas effrayé. Au contraire, il se sentait stimulé par cette situation, cette pression sur ses épaules. Le duel ne faisait que commencer, et pourtant les deux adversaires savaient qu'il ne durerait pas. Ils n'étaient pas là pour impressionner la galerie, mais pour mettre fin à la vie de celui qui menaçait la sienne. Plus rapidement ce serait réglé, et moins Kurnous aura perdu de forces dans la bataille. Raffermissant sa prise sur la garde de son sabre, il attendit la réaction de son opposant. Celui-ci, qui ne souffrait visiblement pas trop de sa blessure, se releva rapidement, et tenta de faire abstraction du sang qui perlait tout le long de son buste. Ayant remis son écharpe à sa place, le pirate avait pris une position bien plus adapté au combat. Sa première attaque reposait principalement sur l'effet de surprise, mais les suivantes devraient être ordonnées, académiques. Pas question de se battre de manière superficielle, sans respecter ce qu'on lui avait appris. Pas contre quelqu'un comme ça. Le risque était bien trop grand, et il n'avait rien à y gagner.
Soudain, en relevant la tête, son adversaire reprit la parole. Des mots lourds de conséquences. Des menaces. Ils allaient bien voir s'il était capable de les mettre à exécution. Conservant sa garde, Kurnous se reconcentra, pour éviter de faire la moindre erreur. Il laissa cependant un sourire percer ses lèvres, ainsi que quelques mots...

-Tu vas vite comprendre que ce genre de duel ne se résume pas à la force des protagonistes. Je t'attends.

Un souffle. Presque inaudible. Et pourtant criant de vérité. On ne réglait pas un duel comme on enfonçait un clou. Un bon coup de marteau suffisait rarement. Il fallait contourner la difficulté, analyser la situation.... Kenmei arrivait sur lui. A toute allure, de nouveau. Mais cette fois-ci, sa lame était tenue à l'horizontale. Cela revenait au même. N'avait-il pas compris la leçon? Il ne pourrait jamais le toucher en agissant de la sorte... Des étincelles volèrent au premier choc entre les deux lames. Un coup d'estoc, facile à parer. Puis le chuintement du métal contre le métal, et de nouveau des étincelles. Le sergent-chef n'était pas vraiment rapide, et ses coups, bien que puissants, ne le ferait pas fléchir aussi facilement. A quoi jouait-il? Il suffirait à Kurnous de passer sous sa garde, maintenant, pour en finir avec ce combat. Les visages des deux jeunes hommes n'étaient qu'à quelques centimètres l'un de l'autre, lorsque le pirate prononça de nouveaux mots...

-Tu n'as donc rien compris? Tu ne...

La fin de sa phrase mourut dans sa gorge, en même temps que le rictus qui barrait son visage disparu. Le talon de Kenmei venait de s'appuyer sur la lame du sabreur, l'empêchant ainsi d'agir à sa guise. Merde! Ce gars était vicieux! Tant pis, cela ne le gênerait pas. La main droite de l'épéiste quitta le pommeau de son sabre pour s'approcher de son écharpe, mais s'arrêta en chemin. Ce n'était pas la main droite, et par la même le sabre, du gradé, qui était partie dans sa direction, mais bien sa main gauche, désarmée, elle. Pourquoi, alors, du sang coulait le long du flanc du pirate, et pourquoi cette douleur lancinante? Kurnous compris une fraction de seconde après l'impact. Il avait caché une lame dans sa main gauche. L'enfoiré! Et ce n'était pas tout. Son autre bras semblait être sur le point de le trancher en deux. D'un énorme travail de ses jambes, le garçon aux cheveux bleus parvint à dégager son arme et à se désengager d'un bond. Pas assez vite. La lame traça une ligne de feu sur l'épaule du bretteur, fort heureusement celle de son mauvais côté. Celui-ci ne put s'empêcher, une fois éloigné de son bourreau, de lâcher un cri de douleur. Ce gars n'avait aucune morale. Il faisait partie de la catégorie de gens que Kurnous ne supportait pas. Ceux qui n'avaient aucun honneur, qui étaient prêts à faire les pires saloperies pour remporter la victoire. Le couteau caché dans sa manche en était la preuve. Voilà qui venait de donner une nouvelle raison à Kurnous pour en finir avec cette ordure. Il était dangereux, et en plus c'était un salop. Debout, des perles de sang gouttant sur les dalles du sol, la main sur sa blessure, le matelot du Makkatsume lança un regard haineux au sergent-chef. Au fond de ses yeux bleus, on pouvait lire une chose. Une promesse de mort.

-Enfoiré... C'était très bas de ta part. Tu viens de m'enlever tous mes scrupules à te trancher la tête.

Il n'ajouta rien. Pas la peine de parler à ce type. Lentement, le pirate rengaina son sabre. Ce geste, qui pouvait paraître mal avisé en plein milieu d'un combat, était tout à fait volontaire. Sans attendre, Kurnous chargea à son tour. Le but de l'action était de prendre le maximum de vitesse. Dans un seul but. La puissance. Sans épée dégainée, cela pouvait passait pour du suicide. Il n'en était rien. Une fois arrivé à plus ou moins un mètre, il posa de nouveau sa main sur la garde de son arme. Ce qui suivit fut un phénomène assez extraordinaire. Utilisant l'élan qu'il avait pris, Kurnous tira la lame de son fourreau, d'un grand coup de bas en haut. Trop loin pour toucher Kenmei, cette action avait pourtant une utilité. L'énergie cinétique qu'il avait développée durant sa course, combinée à l'énergie fournie par son geste, provoqua un coup de vent semblable à une onde de choc.

-Dageki...

Cette onde de choc n'était pas assez puissante pour faire tomber un homme entraîné tel que le sergent-chef, d'autant plus s'il était sur ses gardes. Cependant, elle suffisait à le déséquilibrer. Une fraction de seconde, certes, mais ce laps de temps était largement suffisant pour que le bretteur place sa seconde attaque. De nouveau, un attaque simple. Sa lame décrivit un arc de cercle, de haut en bas cette fois-ci. L'élan qu'il avait pris, ajouté à la hauteur de l'épée, et à la force qu'il mettait dans ce coup, c'est-à-dire tout son poids, fournissait à l'assaut une puissance phénoménale, qui semblait à même de trancher le pauvre Kenmei en deux, s'il ne réagissait pas. Un bruit sourd retentit au moment où le sabre rencontra de la matière dure. Mais il était encore impossible de savoir de quoi il s'agissait, si c'était le corps du gradé, sa lame, ou bien le sol. En effet, un épais nuage de poussière venait de s'élever autour des deux combattants, leur brouillant la vue...

-Tsuyoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Maître de Jeu
avatar

Nombre de messages : 7

MessageSujet: Re: [Victoire de Kurnous] Kurnous vs. Kenmei : l'Avènement du Crépuscule !   Jeu 23 Oct - 21:42

La poussière retomba lentement, dans un silence sépulcral.
Puis un bruit mou de chute se fit entendre, alors que le sol se teintait lentement de rouge. Kenmei était à genoux, se tenant le torse; sous ses mains grandes ouvertes, une large entaille, de l'épaule à la cuisse, était visible. Lorsqu'il avait ressenti l'onde de choc, le Sergent-chef avait tenté de lutter contre la force qui tentait de le pousser à terre; mais son oeil averti avait repéré l'approche de Kurnous, malgré sa rapidité, et il s'était jeté en arrière, profitant de la poussée engendrée par l'assaut qu'il venait d'essuyer. Pas assez tôt, cependant. Alors qu'il se retirait, la pointe du sabre du bretteur avait pénétré sa chair, l'ouvrant sur presque un mètre de long. En cet état-là, il ne pouvait se permettre de continuer le combat, car il savait d'ores et déjà qu'il ne gagnerait pas.
Soit. Il allait abattre sa dernière carte, puis s'abandonner à son destin.
Faisant un effort extrême, il se releva et se tourna face à Kurnous, et remit son sabre dans son fourreau.


- Bien. Avant de reconnaître ma défaite, j'aimerais que tu puisses constater ma réelle force. Tu n'es pas le seul à savoir trancher l'air, jeune épéiste. Cette technique fait appel à une grande pression sanguine, je risque de ne pas en réchapper... Mais je n'ai pas vraiment le choix.

Inspirant profondément, il plaça sa main sur le pommeau de son sabre, et ferma les yeux. Puis il fit un bond en arrière.

- Sanbai Muchi!

Avec une vitesse extrêmement élevée, presque impossible à distinguer à l'oeil nu, son bras tira sa lame de son fourreau, et frappa trois fois dans le vide. Trois vagues d'énergie successives partirent vers son adversaire, tout aussi rapidement. La technique consistait à provoquer une étincelle grâce au frottement de la lame dans le fourreau lors de sa sortie, puis de fouetter l'air afin de l'envoyer en une vague vibrante d'intense chaleur, presque comme si elle était enflammée. En temps normal, sa puissance était suffisante pour grièvement brûler la chair d'un adversaire. Elle avait laissé trois sillons fumants au sol lors de son exécution, mais Kenmei n'eut pas le loisir d'en contempler les effets. Comme il l'avait prédit, l'afflux de sang dans son bras était bien trop important; un jet de sang coula de sa plaie béante, et il s'effondra sur le dos, les yeux mi-clos.

- ... Bien. Il n'empêche que tu t'es battu avec noblesse, pirate. Alors, écoute-moi bien: j'ai deux informations pour toi. Une bonne et une mauvaise. La mauvaise: ce dard qui t'a transpercé le flanc, plus tôt, est enduit d'un dangereux poison. Pas réellement fulgurant, non: le genre de toxine qui paralyse les muscles un à un, jusqu'au coeur... Et voici la bonne: si jamais, par miracle, tu en réchappes... Le monde connaîtra l'un des meilleurs bretteurs à avoir existé depuis Oeil de Faucon. En ce cas, tu seras intéressé d'apprendre...

Il toussa, et sa voix baissa d'intensité.

- ...que l'un de nos gradés a perdu un Fruit du Démon dans l'eau. Si tu le trouvais, tu serais digne d'affronter nos dirigeants. A l'heure qu'il est, il doit être en vente près du marché de...

La fin de sa phrase se perdit en un murmure, puis il cracha du sang.

- Je suis trop épuisé pour parler. Abandonne-moi ici, à mon sort. Après tout, il faut bien quelqu'un qui puisse faire son rapport et augmenter les recherches portées sur ta tête, n'est-ce pas? Mais ne te fais pas d'illusions. Nous t'attraperons. Pas aujourd'hui, mais la prochaine fois...

Il ferma les yeux et sombra dans l'inconscience, tandis que les premiers soldats grimpaient à une nouvelle échelle pour se rendre compte de la situation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurnous

avatar

Masculin
Nombre de messages : 120
Age : 25
Emplacement : Water Seven
Appellation : Blue Scarf
Prime/Doriki : 5.000.000 Berrys

Fiche Personnage
Grade: Pirate Bretteur
Equipage: Makkatsume
Niveau: 4

MessageSujet: Re: [Victoire de Kurnous] Kurnous vs. Kenmei : l'Avènement du Crépuscule !   Jeu 23 Oct - 23:02

[hrp: Voilà, je ne sais pas si ce post sera à déplacer dans le topic de notre navire, en tout cas, Andreijz, tu peux poster à ma suite. Tu n'as qu'à me porter jusqu'au bateau.^^]

Alors que la poussière retombait lentement sur les toits de la ville, Kurnous sut qu'il avait touché sa cible. En effet, une perle de sang vint se déposer sur son avant-bras, alors qu'un bruit mat de chute se fit entendre. La visibilité du pirate se fit de nouveau bonne, et il pu apercevoir son adversaire, un genoux au sol, une plaie béante en plein milieu du torse. La blessure descendait même jusqu'au haut de sa jambe. Elle n'était peut-être pas mortelle, mais empêcherait le sergent-chef de continuer à combattre. Kurnous pourrait alors l'achever sans risque. En effet, comme il l'avait précisé quelques instants plus tôt, il ne pouvait pas laisser Kenmei en vie. Plus maintenant. Cet homme en connaissait désormais trop sur lui. Il avait déjà affronté plusieurs de ses techniques, et au vue de son niveau, il était bien trop dangereux pour lui permettre de rester en vie. Ce n'était absolument pas personnel. C'était indispensable. Cela faisait partie des maximes que le pirate aux cheveux bleus. Lorsqu'il pouvait éviter de prendre des risques inutiles, il le faisait. Ici, mettre un terme pur et simple à la vie de cet homme lui éviterait bien des soucis... Cependant, ce combat n'était pas encore terminé. En effet, devant ses yeux surpris, Kenmei, au prix visiblement d'un effort monstrueux, se releva, avant de remettre son sabre dans son fourreau. Comment pouvait-il encore tenir debout après avoir reçu un tel coup? Toujours était-il qu'il avait tout de même compris que l'issue de l'affrontement ne faisait plus aucun doute. Dans l'état dans lequel était le bretteur, à savoir en pleine forme à l'exception d'une petite entaille à l'épaule et d'un bras un peu engourdi, il n'aurait aucun mal à se défaire de lui. Pourtant, lorsque le gradé de la marine ouvrit la bouche pour parler, il ne semblait pas malheureux. Il lui demanda de pouvoir attaquer une dernière fois. Un ultime assaut, comme pour lui montrer de quoi il était véritablement capable. C'était hors de question. Voilà le parfait exemple d'un risque à ne pas prendre. Cela pourrait changer la fin du combat. Kurnous ne pouvait pas laisser passer une telle chance. Il s'apprêta à protester.

-Mais...

Trop tard. Kenmei avait bondi en arrière, et venait de tirer sa lame, avant de frapper trois fois dans le vide. Ce coup, qui aurait pu paraître carrément inutile pour un observateur novice, fit s'écarquiller les yeux du pirates à la chevelure de nuit. Heureusement pour lui que son adversaire était grièvement blessé, sinon cette attaque lui aurait brulé une bonne partie du corps. Lui, il parvenait à en déterminer la puissance. Terrible. Et, bien évidemment, impossible d'arrêter ces vagues à l'aide de son sabre. Dans un réflexe de survie, Kurnous plaça donc ses deux avants-bras devant son visage en protection. Les trois chocs successifs qui suivirent provoquèrent une sensation de brulure atroce, et obligea le sabreur à reculer sous l'impact. Serrant les dents, le pirate se refusa à laisser s'échapper sa douleur. Pourtant, son opposant de la marine semblait avoir encore plus souffert de l'assaut. En effet, la terrible pression que ses bras avait subi avait provoqué des dommages importants. Sa plaie versa un flot de sang, et il s'effondra, à la limite de l'inconscient, sur le dos. Le pirate s'en approcha, haletant, les bras ayant souffert largement assez. Il était temps d'en finir. Non... Kenmei se mit une nouvelle fois à parler, dévoilant des choses importantes à notre ami aux cheveux bleus. Ainsi, il avait été empoisonné. Et s'il se souvenait bien, leur équipage ne comportait pas de médecin. C'était donc ça, son bras engourdi... Et bah, son avenir ne s'annonçait pas prometteur. Dire qu'il venait d'éliminer un sergent-chef, finir comme ça c'était vraiment moche. Cependant, la seconde partie de son discours l'intéressa tout autant. Ainsi... Un fruit du démon se trouvait quelque part, sans propriétaire... Même si Kurnous n'était pas particulièrement à la recherche d'un tel objet, une partie des propos du gradé l'interpela. ''Tu serais digne d'affronter nos dirigeants''... Un brin d'ambition venait-il de naître dans le fin fond de l'inconscient du sabreur? En tout cas, il devait prévenir ses camarades. Peut-être qu'elles, elles seraient plus intéressées. Mais avant...

-Je suis désolé, mais je ne peux pas te laisser vivre. Justement à cause du rapport que tu vas faire sur moi, et du fait que tu m'aies déjà combattu. Tu t'es vaillamment battu aussi. Désolé que cela finisse de cette façon...

Alors qu'il levait son sabre pour mettre un terme à l'existence du sergent-chef, des voix l'interrompirent. Levant les yeux, Kurnous vit alors le reste du régiment débarquer sur le toit, à quelques dizaines de mètres de là. Ils étaient bien trop nombreux pour lui, d'autant que, bizarrement, il se sentait bien lourd, et avait la tête qui tournait. De plus, les brulures sur ses avant-bras le faisaient souffrir. Non, ici, la seule solution était la fuite. Il devait retourner au bateau, et vite. Rangeant son sabre dans son fourreau, il jeta un dernier regard à l'homme à ses pieds.

-Nous nous reverrons sûrement. Mais ne nourris pas trop d'espoir. Je doute que vous ne m'attrapiez un jour. Ou alors, il faudra déployer bien plus de forces que cela. Bientôt je serai célèbre sur grandline, et tu verras que m'attraper n'est pas si simple...

Puis, sans attendre de réponse, il tourna les talons et commença à courir. Rapidement, son esprit embrouillé remarqua une échelle à quelques mètres de là. Le pirate s'y précipita. Un coup d'oeil derrière. Merde! Les soldats de la marine auraient largement le temps de le canarder s'il prenait cette voie. Kurnous se pencha alors par dessus le vide. Un saut envisageable. Il se ferait probablement mal, mais échapperait aux fous furieux qui le poursuivaient. Sans attendre plus longtemps, il s'élança. Sa chute lui paru interminable. Mais, finalement, il toucha par terre. Dans un *Crak* sonore, sa cheville se foula sévèrement, à la limite de la rupture, mais il n'y prêta pas attention. Aussi vite que son corps blessé le lui permettait, il se mit à courir à travers les rues de Water Seven. Rapidement, ses muscles se tétanisèrent. Saloperie de poison! Comment était-ce possible que cela agisse aussi vite? Sa vue commençait à se brouiller, et ses sens étaient de plus en plus confus. Soudain, alors qu'il traversait une ruelle pratiquement déserte, il heurta une personne. Sans lever le regard vers elle, Kurnous s'agrippa à son épaule, et s'appuya dessus. D'une voix tremblante, il parvint à prononcer quelques mots...

-Makkatsume... Sur la côte, un bateau avec... panthère... proue. Vite... S'il vous plait...

Derrière lui, les bruits de pas et les cris des soldats se faisaient de plus en plus proches...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andreijz
Chasseur de Primes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 26
Age : 35
Emplacement : Là où ca m'amuse le plus...
Prime/Doriki : j'en sais rien et j'm'en fous!

Fiche Personnage
Grade: rang A/niveau 3
Equipage: Sans
Niveau: 1

MessageSujet: Re: [Victoire de Kurnous] Kurnous vs. Kenmei : l'Avènement du Crépuscule !   Ven 24 Oct - 12:55

L'odeur de tabac à chiquer froid, d'alcool et d'autres choses à peine évocables me piquaient décidément trop les narines. Je refusais de rester une nuit dans cette auberge, où un crétin aurait sans doute essayé de me détrousser, pour son plus grand malheur... J'avalais d'une traite le verre d'alcool que j'avais commandé, savourant tout de même le ruban de feu qui glissait dans ma gorge avant d'exploser littéralement dans mon estomac, et grimaçais même sous la violence du breuvage. Du coin de l'oeil, je surprenais le sourire du barman. Je tendais la main et le saisissais au col, l'attirant à moi et collant mon visage à quelques centimètres à peine du sien, dents serrées et regard flamboyant de colère.

-D'une, tu effaces ce sourire de ta sale g...! Et ensuite tu me dis sur quelle
île on est là...

Je sentais de petits tremblements incontrôlés dans ma main. Le tenancier de l'établissement n'avait visiblement pas souvent affaire à des clients dans mon genre. Y'avait donc que des pirates à l'eau de rose ici? Je repoussais le vieil homme contre ses étagères, l'envoyant s'écraser dans ses bouteilles, tandis qu'il me donnait la réponse que j'attendais.

-Water Seven. On
est sur Water Seven...

Water Seven. Tout le monde avait entendu parler de cette île, le lieu de naissance des meilleurs navires du monde, et une des plus grandes villes de Grand Line. J'avais toutes les chances de trouver du travail ici. Ca devait grouiller de pirates à chasser ou de gens cherchant une épée à louer. D'un mouvement, je repartais vers la porte de la taverne, souriant narquoisement alors que je saisissais les regards des autres clients, et quelques bribes de conversation. Mon comportement semblait si inhabituel que ça? Mais on était sur Grand Line ou quoi? Les mains dans les poches, je levais la jambe et poussais le porte avec le pied, savourant l'air frais qui me délivrait de la puanteur de ce bouge. Une grande inspiration plus tard, je m'avançais dans la rue, la main posée sur la poignée de mon arme, l'autre dans ma poche. Portant mon regard de droite à gauche, je regardais un peu ce qui se passait, autour de moi. Water Seven, si l'on excepte sa taille, semblait ressembler à une ville comme une autre, sauf que l'on semblait s'y déplacer sur des canaux, à dos d'animaux...

Je visitais quelques rues, flânant tranquillement, sans que personne en vienne me déranger. Enfermé dans ma coquille de solitude, je déambulais au hasard, me rapprochant des chantiers principaux. Probablement là que je pourrais trouver de quoi m'occuper. Il allait me falloir un moyen de locomotion pour partir en chasse. J'avais toujours travaillé seul, utilisant les bateaux pirates pour me déplacer de cible en cible. Mais là, je n'avais pas de cible. Le bureau de la marine de Water Seven me renseignerait probablement sur quelques têtes qu'ils auraient plaisir à mettre derrière les barreaux, et ainsi je me ferais quelque menue monnaie avant d'embarquer pour « ailleurs »... Je levais les yeux par réflexe en entendant un vacarme devenir de plus en plus fort au devant. Devant moi un homme venait d'apparaitre. Je n'eus que le temps de détailler vaguement la personne, homme, taille moyenne, mince, cheveux foncés, écharpe bleue, teint verdâtre; avant qu'il ne s'écroule dans mes bras. Je m'écartais d'un pas, laissant le guerrier, si j'en jugeais au sabre à son côté; s'écrouler sur le sol, soulevant des nuages de sciure et de poussière

-Makkatsume...Sur la côte, un bateau avec... panthère... proue.Vite... S'il vous plait...

Je souriais en coin devant la crédulité de l'homme. Visiblement, c'était un pirate, et il me demandait de l'aide, à moi chasseur de primes. Et moi qui cherchait justement du travail, ou de la monnaie. Au moins j'allais pas me fatiguer... Me penchant en avant, je soulevais le jeune homme et le posais sur mon épaule. Il était léger, et visiblement malade. S'il me vomissait dessus, je ne toucherais pas de primes, je le tuerais avant. Restait plus qu'à espérer qu'il tiendrait le choc jusqu'au bureau de la marine... Assurant ma prise, je m'avançais doucement, lorsqu'un bataillon complet de marines déboula au coin de la rue, écartant tout le monde sur son passage. Jour de chance, je n'aurais même pas à aller jusqu'au bureau pour leur livrer mon « cadeau du ciel ».

-Regardez, là! Il a un complice!

Quoi? Moi complice? Les marines de l'île étaient drogués ou quoi? C'est alors que je distinguais plus nettement les visages de, certains des soldats qui commençaient à avancer vers moi. Forcement, fallait que celui qui mène la troupe soit celui à qui j'avais cassé le nez en m'enfuyant du 4R. Merci la chance. Forcément il allait me prendre pour le complice, vu que j'avais participé à l'assaut d'une bande de pirate ivres sur un navire de la marine. Mais pourquoi j'ai jamais de chance? Sans le vouloir, je le fixais, et lorsque son regard rencontra le mien, je vis une lueur de contentement s'allumer. Lui aussi m'avait reconnu. Là j'étais mal.

-C'est un des pirate qui ont attaqué le navire au quai! Sus au Pirate!

La, fallait réfléchir très vite. Avais-je une chance en affrontant tout un bataillon de marines, moi chasseur de primes chevronné certes, mais pas encore très reposé? Non. J'ferais des dégâts, mais ils gagneront à la fin. Option rejetée. Pouvais-je convaincre celui qui les menait que c'était un effroyable malentendu, que j'étais chasseur de primes et que je venais leur livrer le pirate à moitié mort qui pesait sur mon épaule et bavait sur mes habits (d'ailleurs, il allait payer pour ça...)? Peu probable, vu que je lui avais cassé le nez quelques minutes plus tôt, alors que je partais à l'abordage de son navire au milieu d'un équipage pirate. Option rejetée. Me restait plus qu'une seule solution, celle qui me plaisait le moins. La fuite. Et tant qu'à fuir, autant être sûr d'arriver quelque part. Pour le moment, le seul endroit où j'étais sur d'échapper à la horde de marines qui se précipitaient vers moi, c'était sur le Makka-truc. Navire à proue de panthère, avait dit mon si encombrant sésame. Ouais, ben j'm'en contenterais donc...

Calant sans ménagement mon colis sur mon épaule, je m'élançais vers les quais, espérant rencontrer quelqu'un qui reconnaitrait l'homme qui était mon fardeau, ou trouver ce fameux navire avant que les marines ne me retrouvent...

-Ca commence bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurnous

avatar

Masculin
Nombre de messages : 120
Age : 25
Emplacement : Water Seven
Appellation : Blue Scarf
Prime/Doriki : 5.000.000 Berrys

Fiche Personnage
Grade: Pirate Bretteur
Equipage: Makkatsume
Niveau: 4

MessageSujet: Re: [Victoire de Kurnous] Kurnous vs. Kenmei : l'Avènement du Crépuscule !   Mer 5 Nov - 11:55

Le sentiment que quelqu'un le soulève et le fixe sur ses épaules. Du noir. Des voix, proches, juste derrière eux. Encore du noir. Son porteur qui se met à courir, le ballotant au gré de ses mouvements. De nouveau, Kurnous plongea dans l'inconscience, perdant le fil de la réalité. Son état s'aggravait à chaque seconde. Sa tête le faisait atrocement souffrir, et rien que le fait d'ouvrir les yeux était pour lui un défi monstrueux. Dans un terrible effort, le pirate se força à rester éveillé plus de quelques secondes. Il regarda autour de lui. Apparemment, ils avaient semé leurs poursuivants, mais le type qui le portait semblait perdu. Il fallait qu'il lui indique où aller, s'il ne voulait pas se faire rattraper. Ses cordes vocales tentèrent de vibrer, sans succès. Kurnous n'arrivait pas à parler. Non! C'était impossible! Il n'était pas devenu faible au point d'être devenu muet. Le pirate aux cheveux bleus, de rage, se mit à hurler.

-Le port...

Un son se produisit, mais au lieu d'être entendu par toute la rue comme c'était l'effet espéré, il était tellement bas que même Andreijz avait du avoir du mal à l'entendre. Pour être sûr, Kurnous tendit le bras dans la direction où se trouvait le Makkatsume, geste qui l'aurait une nouvelle fois fait gémir, si seulement il en avait été capable. Ce gars devait voir, maintenant... Le seul endroit où il pouvait y avoir un bateau dans cette direction c'était le port. Visiblement, il avait compris, car le bretteur sentit son corps se dérober, et le mouvement caractéristique d'un homme qui court se produisit sous lui. Lorsqu'il ouvrait les yeux, tout était flou. Il lui était absolument impossible de voir où ils allaient. Cependant, son porteur devait avoir compris, car au bout de quelques minutes, Kurnous parvint à reconnaître le port. Leur caravelle était juste devant. Tiens, d'ailleurs, pourquoi des corps de soldats de la marine étaient allongés là? Ayant trop mal à la tête pour réfléchir, le pirate préféra concentrer ses quasi dernières forces pour indiquer leur bateau à Andreijz. Maintenant, il devait les appeler, faire quelque chose, n'importe quoi pour que Milady, Aibu et Asaki, à l'intérieur du Makkatsume, les remarque... Lui, il ne pouvait plus rien faire...

[Andreijz, au choix, tu peux répondre ici ou directement au topic du bateau, et après, les filles enchaînent!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Victoire de Kurnous] Kurnous vs. Kenmei : l'Avènement du Crépuscule !   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Victoire de Kurnous] Kurnous vs. Kenmei : l'Avènement du Crépuscule !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Viens voir Victoire (Elle)
» Barack Obama : Une victoire programmée par le Nouvel Ordre Mondial ?
» Victoire de Noailles }~ Prise !
» Victoire
» La garde a vue de Victoire et Djawad { Boher et Samia}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Adventure :: Archives :: RP :: Route de Tous les Périls-
Sauter vers: