AccueilBienvenueFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un post comme un autre

Aller en bas 
AuteurMessage
Sanji
Maître Coq / Maître des Lieux
Maître Coq / Maître des Lieux


Masculin
Nombre de messages : 737
Age : 30

Fiche Personnage
Grade: Cuisinier de niveau 3
Equipage: Mugiwara
Niveau: 6

MessageSujet: Un post comme un autre   Mer 18 Fév - 14:00

Voici un post dont je suis très fier, sûrement celui que j'ai le plus aimé écrire. Bonne lecture pour ceux qui ne l'ont pas déjà lu.
________________________________

Aizen venait à peine de quitter les locaux de la troisième division... Ses pas le menaient tout droit à son but, qui n’était autre que la chambre des 46 le bâtiment qui représentait l’ordre et la justice dans tout le Gotei. Rien ni personne, même Yamamoto Genryuusai, ne pouvait s’opposer à une décision qui émanait de cette chambre. Elle était composée de 40 sages et de 6 juges et tout ce qui émanait d’eux devait être considéré comme émanant du Roi lui-même. Le Roi, un grand mystère pour le soldat lambda. Il n’en était pas de même pour Aizen qui avait fait ses propres recherches et qui s’était ainsi donné comme objectif de défaire ce fameux Roi... Rien de plus simple sur le papier, mais la réalité était toute autre. Il y’avait quelque chose de mentionné dans les livres qui intriguait le capitaine à lunettes. La fameuse Garde Royale qui se vantait comme étant supérieure à tout officier émanant du Gotei. Cela tombait bien puisque les futurs soldats d’Aizen seraient en tout points supérieurs à n’importe quel capitaine de division.

Il avançait donc, un léger sourire au coin de la bouche, sa main droite reposait sur Kyoukasui Getsu, sa main gauche était lâche le long de son corps, elle se balançait rapidement proportionnellement à la rapidité des pas de Sôsuke. Il était rare de le voir marcher aussi vite, mais il n’avait maintenant plus le temps d’hésiter ou même de marcher. Il lui fallait courir et le plus vite possible, tout en gardant à l’esprit qu’il n’avait aucunement droit à l’erreur, il le savait mieux que quiconque et il était bien trop sur de lui pour pouvoir commettre la moindre faute. Tout était parfait dans son plan.

Après quelques minutes et un ou deux Shyunpo il arriva devant la grande porte qui menait jusqu'à la cour d’entrée de la chambre. Il fit signe aux deux gardes d’ouvrir la porte et il entra donc, ses deux mains étant maintenant rentrée dans ses larges manches comme à son habitude. Il avança alors jusqu’à une grande porte. L’entrée de la chambre était assez étrange. Il y’avait une sorte de petit îlot au centre de « douves » remplies pourtant uniquement d’eau basique. Les seules protections de la chambre étaient les deux gardes à l’entrée que l’on disait sur entraînés ainsi qu’un système de reconnaissance vocale qui permettait de ne laisser entrer que les 46 sièges de la chambre ainsi que les 13 capitaines. Aizen s’avança alors quelque peu pour s’annoncer au système de reconnaissance.


« Capitaine de la 5ème Division parmi les treize, Aizen Sôsuke. Raison de la visite : Entretien avec l’un des sages de la chambre. Rendez vous prévu à 14h00 »


Sôsuke avait tout prévu pour s’infiltrer. Il avait demandé un rendez vous avec l’un des sages de la chambre. Ce rendez vous n’était bien sur qu’un prétexte pour pouvoir s’infiltrer en toute tranquillité. Son rendez vous était prévu dans à peu prés une demi heure. Il était quelque peu en avance mais cela faisait également partie du plan...

La grande porte s’ouvrit alors et des escaliers se firent découvrir derrière elle. Des escaliers à l’apparence assez interminable. On aurait dit qu’ils menaient directement aux entrailles de la terre. C’était également une protection, la dernière de toutes. Ces escaliers ne montreraient leur fin que si celui qui les descendait ou les montait n’avait déclenché aucun des systèmes de sécurité. Il était donc, pour le commun des mortels, impossible de se rendre ici par effraction. Tout avait été prévu pour que cette chambre soit totalement inviolable et permette une grande sécurité pour ses membres. Bien qu’aujourd’hui leur sécurité était tout sauf certaine...

Aizen descendait donc les escaliers et après quelques secondes une lumière s’alluma à ses pieds. Une lumière lui indiquant le chemin qu’il devrait parcourir pour se rendre à la salle d’attente, endroit où il devrait naturellement attendre son rendez vous. Il s’exécuta alors et pénétra dans une petite salle ou quelques sièges étaient disposés le long des murs. Aizen n’eut même pas le temps de s’y asseoir, en effet quelques secondes après qu’il ait pénétré dans la salle l’homme avec qui il avait pris rendez vous le Sage Jyuuken Kentaro fit son apparition. Tout sourire devant le capitaine à lunettes il tendit alors la main pour inviter son hôte à le suivre. Aizen mimant son sourire le suivit alors et les deux hommes se rendirent alors sur une sorte de passerelle qui menait directement à la grande salle de conférence... Le Sage prit alors la parole.


« Il est étrange qu’un capitaine du Gotei me demande rendez vous alors que les Ryokas sont à nos portes. Mais un capitaine tel que vous ne nous dérangeriez pour aucune faible raison je suppose. Puis je savoir ce qui vous amène Aizen Taichô, vous ne me l’avez point dit lors de notre prise de rendez vous ? »


Le capitaine de la cinquième division ne donna aucun signe de réponse, ce qui poussa le Sage à se retourner et quelle fut sa surprise lorsqu’il se rendit compte qu’Aizen n’était plus derrière lui. Il tourna la tête à droite, à gauche mais rien. Levant quelque peu un sourcil il se demandait bien où pouvait être Aizen et après quelques secondes il se décida à refaire face à son trajet. Et là il tomba nez à nez avec Aizen, qui pour la peine avait changé de sourire, il y’avait quelque chose de malsain dans ce dernier.

« Vous voulez que je vous raconte une histoire Kentaro sama ? C’est l’histoire d’un méchant capitaine qui pour parvenir à ses fins décida un beau jour de prendre le contrôle de la chambre des 46. Pour cela il feinta un rendez vous avec l’un des sages les plus respectés. Ce même capitaine était et est toujours considéré comme l’un des officiers les plus honorables du Gotei, mais voyez vous mon cher Sage, en fait ce capitaine que vous avez tous adulés et respecté, il n’était rien d’autre qu’une illusion... »


Aizen ne put finir sa phrase, le Sage avait dégainé une petite dague et avait ainsi tenté d’attenter à la vie de Sôsuke en essayant de le poignarder. Futile tentative que celle la. La dague se planta comme dans du beurre dans le corps d’Aizen mais au grand désarroi de l’assaillant ce même corps se mit soudainement à fondre puis à disparaître dans l’air. Une goutte de sueur perla sur le front de Jyuuken, il entendit alors une voix lui susurrer à l’oreille...

« Oui une illusion tout comme celle-ci. Merci de m’avoir montré le chemin Kentaro san, je pense que je peux me débrouiller seul maintenant. Vous n’avez pas idée de la grandeur du plan auquel vous venez de participer contre votre gré. »

Sans rajouter un seul mot Aizen dégaina Kyoukasui Getsu et d’un geste vertical il trancha de part en part son ennemi. Il tendit alors la main vers les « restes » du Sage et avec une voix taciturne et presque blasée il dit alors : « Sort n°54 du Hado. Haien » Un anneau de feu s’éjecta alors de sa main et il partit brûler le reste du corps de Kentaro pour ne laisser aucune preuve en cas de vérification du pont.

Rangeant son sabre à la même vitesse qu’il l’avait sorti il se dirigea alors tranquillement vers la salle de conférence de la chambre où devaient se trouver tous les hommes les plus importants de la Soul Society.

L’ambiance qui régnait dans cette salle était assez tendue. L’arrivée récente des Ryokas semblait inquiéter la quasi-totalité des membres de l’assemblée. Bien que les Juges semblaient assez impartiaux sur la peine que l’on réserverait à ces criminels, certains Sages semblaient perplexes et étaient même prêts à essayer d’entrer en contact avec ces humains afin de connaître les raisons qui les avait emmenés à se rendre dans la Seireitei. C’était un scandale pour certains, une chose discutable pour d’autres. Tout ça pour dire que l’ambiance était tout sauf décontractée et l’on parlait fort, pour ne pas dire que l’on criait. Personne ne remarqua donc l’arrivée d’Aizen en premier lieu. Il venait à peine de débarquer dans la salle et il observait de ses yeux perçants la moindre information, le moindre détail pouvant lui servir pour la suite. En quelques secondes il avait déjà repéré tous les gardes présents dans la salle, il avait également déjà prévu un plan pour les éliminer rapidement et pour fermer toute issue. Tout était parfait.

Aizen en toute tranquillité descendit alors les marches de la salle pour atterrir au centre, place des Juges. Un silence mortuaire s’installa lorsqu’il arriva à destination. Des chuchotements commencèrent à se faire entendre et doucement une sorte d’ambiance négative s’installa dans toute la pièce. Tout le monde se demandait ce que faisait le capitaine Aizen ici seul, seulement personne n’osait lui demander. Soudain l’un des gardes présent au centre de la pièce s’avança et d’une voix grave et marquée par un énorme respect il parla, enfin il essaya.


« Aizen Taichô puis je connaître les raisons de votre présence ici ? Il ne me semble pas avoir vu de Sage vous accompagnant, vous ne deviez pas vous entretenir avec Kentaro sama ? Et... »


Il ne put terminer sa phrase. Aizen disparut soudainement et se retrouva derrière lui. Dans un bruit métallique il dégaina son épée et trancha de part en part le garde de la même manière que pour Kentaro. Rangeant son épée rapidement il se retourna alors vers l’assemblée et se mit à parler. Le corps du garde tomba au sol inerte peu de temps après le début du discours d’Aizen.

« Bonjour à tous, messieurs les Sages, messieurs les Juges. Je pense que tout le monde me connaît ici, je suis Aizen Sôsuke le capitaine de la 5ème Division parmi les treize du Gotei. La raison de ma venue en ces lieux est comme vous avez pu le voir à l’instant tout sauf routinière, ainsi je demanderais à toute personne présente ici de bien m’écouter et je m’adresse également aux gardes disposés aux portes, cela vaut également pour vous, ne tentez rien d’imbéciles ou je me verrais dans l’obligation de répéter sur vous ce que je viens de faire sur votre collègue. »

Reprenant son inspiration il toussota légèrement pour finalement reprendre, il avait un léger sourire et ses deux mains étaient rangées dans ses larges manches. Bien sur il n’eut même pas le temps de reprendre. Avec la discrétion d’un éléphant dans un magasin de porcelaine, l’un des gardes tenta l’action héroïque de s’enfuir pour sûrement aller prévenir ses homologues à l’extérieur de la salle. Action complètement stupide aux yeux d’Aizen. Dans un éclair il se retrouva juste devant lui et comme précédemment il le trancha à une vitesse folle. La vitesse de ses Shyunpo comme celle de ses sabrages était telle que le corps du garde tomba quelque temps après qu’Aizen soit déjà revenu au centre de la pièce. L’effervescence gagna alors l’assemblée et tous devinrent fous. Aizen qui avait déjà prévu tout ça fit alors ce qu’il avait planifié. Il laissa peser son reyatsu titanesque sur toute la salle. La pression était telle qu’aucune personne n’avait maintenant la possibilité de se lever. Ils étaient soit cloués sur leur siège, soit un genou à terre, comme implorant le pardon du capitaine. Ce dernier put alors reprendre son léger discours, sa voix n’avait pas changé d’un iota.

« Bien puis je continuer ? Ou encore l’un de vous va décider de commettre une action stupide ? Je suppose que vous ne pouvez de toute façon plus bouger à l’heure qu’il est. Mais mon reyatsu n’interfère aucunement sur vos appareils auditifs, donc ouvrez bien vos oreilles, ce que je vais vous dire, vous ne le vivrez pas. Voyez plutôt ça comme un petit voyage dans un avenir que vous n’aurez malheureusement pas la joie de connaître. Voyez vous, je suis avec Ichimaru Gin et Kaname Tôsen apparentable à une sorte de traître. En effet à nous trois nous avons mis au point un plan visant à récupérer le Hogyôku contenu dans le corps de Kuchiki Rukia. Comme vous le savez cette dernière va être exécutée très prochainement, seulement voilà, nous avons décidé que c’était bien trop tard, nous allons donc à nous trois prendre le contrôle de la chambre des 46 et ainsi avancer cette stupide exécution. Ah je vois déjà dans vos regards des demandes de pardon. Des propositions de service. Mais je vais vous rassurer. »

Son visage se brouilla alors, il était devenu plus dur et une lueur de folie germait dans ses yeux.

« Aucun de vous ne sortira vivant d’ici. »

Il ne ria point, il ne fit d’ailleurs à proprement parler rien de ce que l’on aurait pu attendre de lui dans un moment pareil. Encore maintenant après ce discours, le capitaine Aizen semblait toujours aussi doux, calme et agréable. Pourtant ses dernières paroles étaient dignes du plus grand fou meurtrier de l’histoire du Seireitei.

Il releva alors la tête et dans un flash de lumière il disparut de nouveau. Ses mouvements étaient indescriptibles à l’œil nu. Rien ne pouvait suivre quelqu’un d’aussi rapide. En quelques secondes il venait de tuer tous les gardes de la salle. Ils tombèrent alors tous à terre et Aizen qui venait de revenir une fois de plus au centre de la pièce se remit à parler.


« Je ne suis pourtant pas un monstre comme vous pouvez vous l’imaginer, et en bon prince je vais vous laisser le choix. Vous disposez tous d’une dague. Je vous propose de vous ôter la vie vous-même si vous trouvez cela plus honorable. De grands hommes comme vous méritent un minimum de respect même dans la mort. Ainsi je ne vous obligerais pas à mourir de ma lame. Que ceux qui veulent s’ôter la vie le fassent immédiatement, je tuerais quiconque ne sera pas mort d’ici une minute. Pensez à votre honneur avant tout messieurs. C’est quand même assez important non ? »

Quel genre d’homme était en réalité Aizen ? Personne de sensé ne dirait de telles atrocités à des personnes aussi haut placées dans la hiérarchie du Seireitei, pourtant lui il avait osé.

Après la minute fatidique il se rendit compte que personne ne s’était ôté la vie de lui-même. Peut être pensaient ils qu’Aizen bluffait ou pire encore que quelqu’un viendrait les sauver... A ces pensées Aizen eut un léger soupir. Il regarda alors l’assemblée et dégaina son sabre. Il dit alors :


« L’espoir est vraiment l’un des sentiments humains que je ne comprendrais jamais. Si tel est votre désir de mourir de mon sabre je serais honoré que d’exaucer votre souhait. »

Ne rajoutant rien il disparut des yeux des Sages et des Juges... Dans un éclair verdâtre il mit à bas tous les membres de l’assemblée et porté par son Shyunpo il revint à l’entrée de la salle. Il ne porta aucun regard à son travail, il se contenta de lancer une illusion afin de feinter une réunion des 46 aux yeux des autres. Il sortit alors de la pièce et doucement il sortit de la chambre. Il fit un léger sourire aux deux gardes de la porte et il se retrouva donc devant l’entrée principale de la chambre. Sans porter un seul regard il prit une ruelle qui le menait directement à la cinquième Division en passant par la deuxième. Lorsqu’il eut fait quelque pas il sentit quelqu’un approcher...

_________________




Dernière édition par Sanji le Mer 18 Fév - 16:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepiece-adventure.forumsactifs.com/fiches-techniques-des
Zébulon
Sniper
Sniper
avatar

Masculin
Nombre de messages : 172
Age : 25
Emplacement : Aux alentours de Water Seven.
Appellation : Sogeking sous peu.
Prime/Doriki : Bientôt 30.000.000

MessageSujet: Re: Un post comme un autre   Mer 18 Fév - 15:30

Je l'avais déjà lu. C'est dans le rôle du grand méchant de Bleach que j'ai commencé à te lire et je crois que c'est dans ce rôle que je te préfère Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franken Stein
Pirate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 454
Age : 29
Appellation : Freaky Doctor

Fiche Personnage
Grade: Doctor
Equipage:
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Un post comme un autre   Jeu 19 Fév - 1:20

Usopp a écrit:
Je l'avais déjà lu. C'est dans le rôle du grand méchant de Bleach que j'ai commencé à te lire et je crois que c'est dans ce rôle que je te préfère Wink.

+1, j'ai réelement été impressionné, on rssent beaucoup de charisme de ta part dans ce rp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un post comme un autre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un post comme un autre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une amitié pas comme les autres
» 01.03/11.C.Utah - Un hangar comme un autre
» Une petite chatte pas comme les autres.
» Aaron, un gars comme un autre.
» Un nuit comme une autre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Adventure :: Détente :: Ecriture-
Sauter vers: