AccueilBienvenueFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aäm Shagar le Vivant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jeliel



Masculin
Nombre de messages : 2
Age : 28

MessageSujet: Aäm Shagar le Vivant.   Mar 24 Nov - 23:06

Nom - Aäm Shagar

Surnom -
Le Vivant

Date de naissance -
Non connue, Suivant son histoire il devrait avoir la trentaine.

Fonction - Marine.

Grade -
Vice-amiral.

Doriki - Vous en jugerez vous même !

Arme(s) - Aäm se sert d'une imposante masse "Sion", la seule arme avec laquelle il se sent en confiance pour des raisons toutes simples.. Il la manie depuis son enfance. Le manche est presque aussi long qu'Aäm, d'une couleur ébène, et son métal ,bien que ressemblant à de l'acier trempé, n'as pu être identifié en raison d'une solidité inhabituel. Le manche a visiblement été forgé de sorte qu'il ressemble à 3 tresses héliocentriques. Le bout de son manche est munie d'un pique aussi ébène que le manche et quasiment de même qualité, son tranchant fond le roc et fait mesure de contre poids car ce pique, bien qu'ayant les mêmes propriétés que le manche, est fait d'une matière plus lourde que ce dernier. Enfin la masse, de couleur blanc neige, force le respect et la crainte car, différente du manche et du pic, elle laisse supposé capable d'assainir de terribles frappes. La masse semble traversé par le manche, faisant apparaitre un second pic identique au premier si ce n'est qu'il est plus léger. La masse est rectangulaire, ses bords sont lissés, et toute sa surface est parcourue de fissures. Elle n'en reste pas moins aussi solide que son manche et sa contondance frôle le miracle.
Une gravure est visible sur le pique du bas.. :" Plus prés du cœur..."


Fruit du Démon - Aucun pour l'instant.

°oøo°
o o
.oøo.

Description Physique - De tout temps Aäm a toujours eu un physique robuste et musclé qui a été prononcé par ses occupations principales avant de rejoindre la marine, c'est à dire forgeron charpentier maçon. Son corps à donc subi un test d'endurance impitoyable mais tout ce qu'il faisait il le faisait avec amour. Ses cheveux sont noir, coiffé en bataille et court. Ses yeux, très sombre, inspire douceur et mélancolie , et son regard parait voir au plus profond du cœur des hommes. Son visage est marqué par une cicatrice qui le traverse du côté droit du front jusqu'en bas à gauche de son visage. Sa barbe est légère et entoure son visage. Aäm mesure 1m75 pour 92Kg, massif et agile sa façon de bouger est inhabituel, ses pas sont élancés, confiant et pleine de forces. Ses épaules sont larges et inspire un sentiment de protection. Son torse puissant donne une idée approximatif de l'accomplissement d'un entraînement ou d'une vie difficile. On peut remarqué une cicatrice ronde au niveau du cœur, vielle blessure mortelle qui cache un passé mystérieux et douloureux, voir même assez sombre. Son dos est aussi monstrueux que fascinant, mécanisme parfait pour supporter un poids colossal, soulever, frapper, mais aussi construire, aidé, aimé.. Ceci dit Aäm porte toujours son ordinaire manteau de vice amiral sur le dos et ne porte rien en dessous. Son buste reste donc que partiellement visible tant qu'il garde son manteau, toutefois il l'enlève quand il tombe face à un adversaire dangereux. Ses bras et ses mains sont extrêmements solides à force de manipulé Sion, car chaque coup créé de micro-lésions sur ses os qui se resolidifies, et qui finalement s'épaississent.. On peut donc imaginé la solidité de ses os après avoir frappé avec Sion pendant toute une vie. Son pantalon est une armure en acier trempé laissant pendre ,au niveau de la taille, une chaîne qui tombe sur le côté gauche de sa jambe gauche jusqu'au dessus du genou puis remonte vers la taille. Ses bottes sont rouge sombre et fait à partir d'un métal ultra léger.


Description Mentale - Si Aäm, à première vue, ressemble à une brute, il n'en est rien. De nature calme, posé, il ressent la gravité de toute chose.. La fragilité d'une fleur, la force d'un ours, la colère d'un guépard. Étant très réceptif il a créé un lien solide avec son équipage. Son regard est toujours porté au dessus de la ligne d'horizon et il regarde toujours dans les yeux de son interlocuteur sans être trop insistant ce qui montre qu'il n'a pas peur d'aller de l'avant, de découvrir, de s'impliquer. Par dessus tout il se sent libre, et droit. Une lumière dans les ténèbres, une aide dans le besoin, une oasis dans le désert. S'il est attentionné c'est parcequ'on ne l'a jamais été pour lui étant enfant, et sans s'en rendre compte il finit par faire des choses aux autres qu'il aurait aimé qu'on lui fasse.. Un cadeau, une aide, une famille. Mais dans la tourmente il ne parle jamais de ses peines et ne se confie en personne, pas même en lui même. Ces souffrances il les gardent, les ressentent, les exploitent (pas toujours), après tout comment pouvait t'il se confier en une personne? On ne le lui a jamais appris mais pire ces souffrances passées faisait cas de névroses et le laissait durant des heures dans la mélancolie et la peine la plus totale. La force de son âme ne le lui permet pas de sombrer dans la déprime, il est constamment en train de penser à de grands projets humanitaire. Dans les profondeurs de son esprit se trouve une sagesse, une puissance et une richesse de tout ce qui lui est nécessaire et tout cela attend d'être développé et exprimé. Il le sait, sa parole à un effet sur son corps et sur les autres, il l'a déjà vue et expérimenté lorsqu'il guérie avec autorité un infirme le rendant à la force et à la santé ou même lorsqu'il put guérir l'esprit troublé et le cœur brisé d'une jeune femme perdue dans la déchéance et le chaos d'un ancien repaire de pirates. Il le sait, il le sent mais il n'a jamais pu se guérir lui même.. Il est donc naturellement poussé vers la vie consciemment comme inconsciemment, son corps et son esprit étant en résonance ils lui permettent de survivre à de violentes batailles, comme la fois où ,percer de toute part alors qu'il protégeai un enfant d'une volée de flèches, il réussit à mettre l'enfant en sécurité mais tomba dans le coma. Il mit 2 jours à se rétablir complètement. Il se veut que, tel un mage récitant ses formules magiques à longueur de journée, Aäm se répète sans cesse des mots positifs avec la conviction que ceux là se réalisent dans sa propre vie dans l'instant et pour toujours. Malgré ce côté très spirituel Aäm reste une personne très chaleureuse, toujours porté vers tout ce qui est constructif il a en horreur les choses contraire c'est à dire destructifs, comme la haine, le mensonge, ou encore l'ignorance. Il lève alors Sion pour briser tout ce qui nuit à ses principes comme ce qui pourrait lui être dangereux physiquement.. C'est sa justice, c'est la justice de la vie.
Il a un rêve, celui de parcourir le monde entier.


°oøo°
o o
.oøo.


Histoire - Aäm n'eut pas la chance de connaître ses parents. Une vielle femme le trouva ,alors qu'il était encore bébé, dans une grotte où elle avait l'habitude une fois l'an de cueillir une variété rare de champignon. Elle fût choquée et attristée de voir que le petit était , en piteuse état, abandonné dans cette vielle grotte entouré dans du tissu en lin crasseux. Elle le ramena chez elle mais ne pût s'en occupée car elle était trop pauvre et avait tout juste de quoi survivre, elle aussi avait été abandonnée.. Elle confia alors Aäm à un orphelinat de la très grande ville Ostropis. Là bas Aäm a pu grandir et se faire des amis de fortunes. Les enfants de cet orphelinat étaient adoptés très rapidement et tous ceux qui étaient arrivé en même temps qu'Aäm étaient déjà parti depuis bien longtemps.. Aäm voyait venir et partir les enfants de l'orphelinat, qui étaient heureux de trouver une famille, c'était la fin de la solitude. Mais jamais ne vient le tour d'Aäm. Peut être à cause de la cicatrice qui parcourait son visage et de ses grands yeux noir plein de peur quand un couple l'analysé.
A l'âge de 4ans tout changea dans sa vie avec l'apparition de Sion Shagar un vieil homme dans l'orphelinat qui, n'ayant plus de travail à cause de son âge avancé ni personne dans sa vie, décida ,après avoir remarqué la présence toujours actuel d'Aäm dans l'orphelinat, de savoir pourquoi le jeune enfant n'avait pas encore été adopté. Il remarqua tout de suite la cicatrice d'Aäm et comment les gens en étaient effrayé. Le vieil homme habité dans l'orphelinat, il en était devenu le nouveau gardien des portes et il eut pitié de la solitude de l'enfant c'est pourquoi il l'a pris sous son aile et lui appris à écrire et a parlé correctement. Enfin Aäm n'était plus seul, et Sion s'y attacha car il ne l'était plus non plus. Sion était un grand travailleur dans sa jeunesse et avait un talent particulièrement formidable en maçonnerie, charpenterie et forge. Il avait été riche et gardait son or chez lui, dans un grand manoir. Une nuit, des bandits du désert se sont introduit chez lui, ont tués tous ses serviteurs et lui ont subtilisé sa fortune. Cette nuit là, Sion perdit tous ses proches, son manoir et son bras droit. La seule solution pour lui de ne pas vivre reclus était maintenant l'orphelinat. Le temps passa et Sion remarqua que l'enfant avait une incroyable avidité de connaissance, sa capacité à assimilé les choses était extraordinaire et le vielle homme se mit l'idée en tête de le lui apprendre tout ce dont il savait sur l'art de créer les choses. En moins de 10ans l'enfant avait tout appris du vieil homme qu'il prenait désormais pour son grand père, il savait maintenant battre le fer, construire, et fabriquer toute sorte de chose. Créer devenait une passion qui elle même découlé de l'amour du vieil homme. Les liens qui les unissaient étaient si grand qu'ils ne se quittaient jamais ni n'envisageai de faire quoique ce soit sans être ensemble. Mieux encore Sion découvrit que l'enfant utilisé sa parole pour agir sur son environnement, lorsqu'il avait été menacé par un brigand de grand chemin un bâton à la main et qu'il affirma avec tant de foi " Ton bâton est brisé." et que celui ci se brisa en 3 morceaux.. Sion le lui demanda depuis quand il faisait ce genre de choses, Aäm lui répondit "Grand-père, c'est toi qui m'as appris à créer ou modifié tout ce qui m'entoure." Sion comprit alors qu'Aäm était bien plus différent que ce qu'il avait imaginé.
A 17ans, Aäm travaillait intensivement depuis déjà 3ans pour gagner sa vie à partir de tout les enseignements de son Grand père pour le lui repermettre de regagné son ancienne vie perdue, son manoir, ses serviteurs. Reconstruire la vie de son Grand père.. Ses paroles retentissaient jour et nuit dans son esprit. Il lui fallait prouver sa reconnaissance envers son Grand père. La forge qu'il avait pu aménager émanait sans cesse une chaleur ardente et une lumière rougeoyante, tellement intense que le peu de personne qui s'était aventuré dans celle ci se croyait en enfer. La peau du jeune homme,au contact du brasier, se tanna au fil des jours. Son corps s'habitua à cette chaleur qui, pour un humain ordinaire, lui aurait causer la mort. Aäm travailla jours et nuits et ne s'arrêta que pour mangé et dormir. Ses armes, armures et objets créés étaient tellement sophistiqué qu'il s'était fais un nom à travers tout Ostropis et vendis ses marchandises à des prix considérables. Au bout de 3ans Aäm avait presque récupéré l'or de Sion. Mais le vieil homme était trop âgé pour continué de vivre.. Aäm le savait bien.. Il voyait bien le regard du vieil homme, à la fois remplie de peur et de tristesse.. Un jour Aäm avait pris une journée de congé parceque Sion le lui avait demandé. Il s'en allèrent se posé sous les feuillages de l'arbre où Sion avait tout enseigné à Aäm durant son enfance, cet endroit était l'un des rares à être aussi fleuri et verdoyant, ils y avaient passé 14ans à discuté, travaillé et s'aimai comme père et fils. Là Sion s'allongea contre l'arbre et demanda à Aäm de bien vouloir se mettre à ses côtés. Sion semblait fragile et avait du mal à respirer, c'est alors qu'il dit en ses mots à Aäm :" Mon fils, je t'ai aimé jusqu'à la fin de mes jours depuis que tu es rentré dans ma vie. Je t'en prie laisse moi te parlé, ma fin est proche.. Laisse moi te dire ce qui me reste sur le cœur en ce moment privilégié avec toi ! Tu as été ma force durant ces 17 dernières années tu m'as permis de reprendre goût à la vie ! Aujourd'hui je vais mourir et j'ai peur mon Fils, j'ai peur de te perdre.. Peur d'être oublié. Peur d'être séparé. J'ai un secret à te confier.. *tousse* De mon trésor je n'ai pas tout perdu.. Un marteau que mes ancêtres se font passé de génération en génération. Je t'en prie prend le! Il se trouve sous les racines de cet arbre.. Il t'appartient désormais tu es maintenant un Shagar toi aussi.. Je n'ai plus que toi mon cher fils.. Je t'en prie vis mon fils, vis et fait de grandes choses! " Aäm voyait son Grand père se mourir, ses yeux écarquillés, sa bouche était entrouverte et les larmes inondaient son visage. Sion sentant la fin venir fit un dernier effort dans la souffrance pour rester en vie le plus longtemps possible, prit fermement la main d'Aäm et lui dis " Aäm!!! Je t'aime mon Fils ne m'oublie pas! Ce fût un honneur pour moi de t'avoir vue grandir! Ne m'oublie pas! Je t'aime!!!... ne m'oublie pas..Rrgghhh... ne m'oublie . . ." * dernier soupir *
Aäm ne pût dire un mot.. Et soudain un cri déchirant sortit :" GRAND PEEEEEERE!!!!!!!!!!!! " Avant d'éclaté en sanglot.. A nouveau seul...
Aäm retrouva facilement le marteau si particulier que son Grand Père lui avait légué, l'entoura dans de la soie et l'attacha à son dos. Il la nomma "Sion" en mémoire de son Grand père défunt. Les racines de l'arbre sortaient du sol naturellement, formant une cavité assez grande pour faire rentré un homme. Il y construisit une tombe en marbre et y déposa le corps sans vie de son Grand père. Après avoir passé 9jours et 9nuits sans mangé devant la tombe de son Grand père, il décida de se retirer. Il légua toute sa fortune à l'orphelinat d'Ostropis ne gardant qu'avec lui qu'une tunique épaisse, une jambière forgé en acier trempé, des bottes en métal très légères et un sac de provision. Le temps était venu pour lui de partir..


Aäm avait quitté la ville, cela faisait 15jours qu'il marché à travers les dunes épaisses du désert de Trascur. Sa résistance à la chaleur l'aidai quelque peu, mais il s'était retrouvé à cours de provision et n'écoutai que son instinct pour guide. Le sable fin était balayé par un vent violent et ardent, Aäm avait du mal à se déplacé, il se cramponna à sa tunique pour protéger son visage. S'il était parti de la ville s'était parcequ'il ne voulait pas que sa connaissance du monde soit limité à Ostropis, il avait en rêve de faire le tour du monde, de braver toutes les mers et les continents. Cependant il devait franchir ce désert pour parvenir à ses fins, l'eau lui manqué et le vent redoublé toujours de plus en plus en force. L'incandescence des grains de sables, les dunes à pertes de vue, devenaient de plus en plus insoutenable à regarder. Il sentait ses forces se dissipées, le regard vague et vitreux, il s'était demandait si.. il allait passé la journée. Il tomba malgré lui à terre, et se souvint alors de son Grand Père qui lui disait " Vis mon fils, Vis ! " Il eut soudainement la force de se relevé, le marteau à la main, la rage de vivre il jeta sa tunique derrière lui prenant de plein fouet le vent mortel. Il s'écria " TU NE ME TUERA PAS ! JE T'ORDONNE DE TE CALMER ! " La tempête redoubla de violence, comme si elle avait bien une âme et qu'elle œuvrai pour faire tomber Aäm, c'est alors qu'Aäm leva son marteau et frappa de toute ses forces dans le sol, un immense amas de sable se souleva et un dragon du désert apparus. Dansant furieusement sur lui même, il se projeta instantanément à gueule ouverte sur Aäm, qui, prenant son marteau à deux mains, frappa le dragon avec l'attaque du désespoir lui brisant la nuque au moment où sa mâchoire l'avait cerné et s'étais refermée.. Aäm était coincé dans la gueule du dragon mort, la tempête était tombée.. Le soleil frappa durement, et Aäm sentait sa fin venir. Il pleura tout ce qu'il avait sur le cœur, il pleura son Grand père, il pleura pour sa vie, il pleura pour son échec. Perdue dans cet immensité désertique, il pleura seul et agonisant. Mais des mots retentissaient de plus en plus dans son esprit " Je vis, je ne peut mourir maintenant.." dés cet instant, il sombra dans le sommeil.


Aäm se réveilla, dans un lit luxueux. Il se leva, tira les rideau qui entouraient le lit et se mit à marcher vers une double porte en bois massif sans se préoccupé de son état. Que faisait il ici? Qui l'avait ramené de la mort? Il poussa la double porte, et ce qu'il vit il ne put le croire. Anduril ! Ville magnifique sertie tel un joyaux sur un océan scintillant! Il avait une vue qui surplombé toute la ville côtière, il faisait nuit mais Aäm parvenait à identifié la ville mythique dont tant de gens le lui avaient parlé à Ostropis. Ses yeux ne cessèrent de brillaient devant la beauté d'une telle création, la lune était pleine et éclairé la ville avec une lueur mystique.
Une voix de femme derrière lui se fît entendre. Elle s'appelait Elonea, elle lui expliqua comment elle l'avait retrouvait dans la gueule du dragon, inconscient. Comment elle l'avait vue vaincre la bête et comment il avait pût guérir miraculeusement de l'attaque du dragon. Elle était vice amiral de la marine et voulait qu'Aäm la rejoigne à bord de son navire "L'aube d'Anduril", c'est ainsi qu'Aäm rejoint la marine sous les ordres de la vice amiral Elonea. Il passa alors 10ans auprès d'Elonea qui prit la peine de l'instruire sur ce qu'est la marine, la stratégie et leur devoir. Ils avaient pour rôle de garder Anduril, qui était une ville importante pour la marine dût à ses marchés et son emplacement stratégique, ainsi que les îles aux alentours. On surnommé Aäm "Le Vivant", car il pouvait encaissé une quantité de dégât énorme et retrouver toute sa santé le lendemain.
Un jour un pirate venant de l'est possédant un fruit du démon attaqua la belle cité d'Anduril, il possédait 6 navires et les envoyèrent tous attaqué pour pillé la ville marchande. L'aube d'Anduril défendi la ville, mais à quel prix.. Elonea tomba mortellement blessée par une volée de flèches, tandis qu'Aäm se retrouvé dans un combat sans merci contre le capitaine pirate. Le combat n'était pas égal, Aäm était blessé et utilisé son don contre ce pirate était vain car sa volonté de tuer était bien trop grande. Le capitaine pirate avait le pouvoir de se déplacer très rapidement, et Aäm ne parvenait pas à l'atteindre. Aäm finit par montrer une posture sans défense, il fermait les yeux et tenait Sion de sa main droite. Dans un élan de confiance le capitaine pirate apparut devant lui en ricanant, il saisit alors sa lance fermement, visa le cœur et transperça Aäm avec violence. De la douleur Aäm saisit la lance qui s'était enfoncé profondément dans sa chair avec sa main gauche, leva Sion avec entrain et cria " Mon sacrifice ne sera pas vain! Pauvre fou! " le capitaine pirate tenta de retira sa lance plutôt que de se retrouver désarmé et fût stupéfié de la rapidité de l'attaque d'Aäm avec une si grosse arme. Sa dernière vision était l'ombre de Sion qui l'entourait et qui se referma sur lui pour l'éternité. Le capitaine pirate vaincu, le reste des pirates se sauvèrent effrayés. Elonea dans ses derniers soupirs demanda à Aäm de bien vouloir s'occupé de l'aube d'Anduril en mémoire à ses 10 années passés ensemble. C'est avec les larmes aux yeux qu'Aäm avant de tomber inconscient vidé de son sang.
La bléssure n'avait pas touché le cœur mais a 2cm prés et Aäm n'étais plus. Ses faits sont remontés jusqu'à l'amiral Aokiji qui lui donna son grade authentiquement en le félicitant pour son courage et sa loyauté envers la marine pour ne pas avoir fuis face à ce pirate qui était très recherché. Aäm reçut les ordres aussi de navigué à travers les mers en attendant qu'on lui donne des ordres spéciaux. Une fois qu'Aokiji finit la conversation il s'en alla à bicyclette et prit l'océan sous les yeux incrédules d'Aäm.. " Vous savez monsieur, vous êtes aussi incroyable à voir que monsieur Aokiji " lui dit un citoyen d'Anduril. Après avoir fait ses au revoir à la cité, Aäm prit la mer avec, pour espoir secret, de navigué sur toutes les mers et foulait tous les continents du monde.


°oøo°
o o
.oøo.


Post Test - Le soleil était haut levé ce jour là, l'Aube d'Anduril, massive et puissante, voguait fièrement sur l'océan qui déferlait inlassablement ses vagues contre le vaisseau. Vague après vague l'Aube d'Anduril brisé l'assaut de l'océan laissant derrière lui milles éclats turquoise de l'eau dans les airs ainsi que son sillage si spécifique des navires de combat. Le vice amiral se tenait là, sur le balcon avant du bateau, le regard féroce fixé sur l'horizon qui découvrai un port bien défendu encastré sur une île.

"Une tour protège l'entrée Vice Amiral !" crie un marin.

"Nous entrerons directement dans le port, nous présenterons le côté gauche du navire aux bâtiments principaux et nous ferons feu."

Le marin acquiesça, inquiet. En effet, la tour est plus que problématique puisqu'elle est un avant poste redoutable pour le navire de par son imposante architecture et garde l'unique entré du port. Elle pourrait facilement camouflé 200 soldats ennemies qui pourraient eux même aisément accéder au pont principale du vaisseau si il était suffisamment prêt, et ce serait le cas si l'Aube d'Anduril voudrait directement accéder au port. Plus il se rapproché de l'île et plus Aäm sentait la rage lui monter, comme un fleuve qui détruit un barrage, il ne pouvait la contrôlée. Quelques nuages planaient au dessus du désert océanique, dans la félicité, bordés par une brise légère. Cela faisait maintenant plusieurs heures qu'Aäm répété sans cesse les mêmes mots en fixant l'horizon " Succès" " La justice est rendu" "La mer me donne sa force" "Force..force..force.." Le vaisseau se rapproché dangereusement de la tour de défense. Du bateau on pouvait déjà entendre l'alerte sonnée à travers le port. Sur place une milice se mît en place mettant en œuvre une défense impitoyable contre son adversaire. Aäm savait que la tour serait sûrement remplie de soldat prêt à ouvrir le feu lorsque son vaisseau serait à portée de tir. Il ordonna de couvrir le côté gauche du navire avec le rideau de fer, qu'il avait lui même manufacturé avant l'assaut de l'île en prenant le soin de laissé des trous pour la sorties des canons, quand soudain une centaine de détonations manifestées l'hostilité que l'île avait pour Aäm et son équipage.

"Vice-Amiral ! Le rideau de fer a été mis en place !"

"Mettez vous à couvert et préparez les canons."

"Bien ! Vice-Amiral !"

Au moment précis où les marins se mettent à couvert une volée de plombs lourds s'abattent sur le navire. La tour ennemi supportée tellement d'homme qu'elle avait la capacité de tirer en continue. Aäm se tient debout sur le balcon avant du navire en chuchotant " Aujourd'hui aucune balle ne peut me blesser ! ". Les marins présents voyaient alors les balles se déviées de leurs trajectoires et l'un d'eux se mit à crier avec ardeur :

"Regardez ! Notre Vice-Amiral impose le réel sous sa volonté ! Les balles ne sont plus efficace contre lui !"

Admiratifs devant un tel miracle, ils se mirent tous debout laissant court à leur nature guerrière en poussant des hurlements déchainés tandis que les plombs, qui évitaient leur chef, survolaient au dessus de leurs têtes. Les soldats ennemies qui avaient pris position sur le port restaient incrédule face à la foi inébranlable que dégagé le Vice-Amiral. Aäm pris alors une grande inspiration en fixant la tour, la colère qu'il avait retenue en lui ne pouvait plus resté. Il se mit à crier avec violence et autorité :

"Toi qui fait obstacle à la Justice, toi qui te tient droite et qui me fais violence sans relâche ! Tu tombe de ta base tu t'écroules devant moi !! TU N'ES PLUS UN OBSTACLE !!!"

A ce moment précis la tour est pris d'un violent tremblement venant de la terre, la base cède et la tour offensive s'effrite de toute part laissant apparaitre des fissures immenses ! Des hommes par dizaines se jettent à l'eau, d'autres sont pris au piège dans leur propre bâtiment de défense. La tour alors s'effondre sur elle même soufflant une quantité impressionnante de poussière que retombe sur le port.
Le silence pèse sur le port, les soldats ennemies ne comprennent pas ce qu'il se passe et la poussière est trop épaisse pour voir quoique ce soit à plus de 200mètres. Soudain le côté gauche de l'Aube d'Anduril leur fait face!

"Le navire de la marine s'est introduit dans le port!! Faite feu!"

Des canons font feu, les boulets explosent contre le navire qui est sauvagement secoué par les tirs ennemis mais avec la même violence les canons de l'Aube d'Anduril ripostent. Le navire gardé une protection optimal grâce au rideau de fer d'Aäm, voyant que leurs armes ne pouvaient rien contre le navire la moitié des miliciens s'enfuient tandis que le reste continué de défendre le port. Un deuxième tir de barrage de l'Aube d'Anduril vint à bout des bâtiments les plus exposés et des derniers canonniers ennemies. Alors que les canons de l'Aube d'Anduril continué de faire feu, Aäm et ses marins descendaient les armes aux poings. Son manteau sur ses épaules et Sion en main droite, Aäm ordonne que ses hommes forment 5 groupes de 40 marins et de partir à la recherche du pirate Oznek Veusabeer.
C'est une écrasante victoire sur la place du port, les troupes ennemies s'étaient rassemblées en masse ici et maintenant ils étaient en fuite mais surtout ils étaient beaucoup moins nombreux. Le cor d'un des groupe de marin sonne et signale à Aäm qu'ils ont retrouvé le pirate recherché, il se précipite alors à l'endroit indiqué en traversant les débris de la ville portuaire escorté d'une dizaine de marins. Lorsqu'il est sur place Aäm est surpris de voir la minuscule taille du pirate et son corps fébrile avec des habits tout blanc légèrement taché de sang. Il regarde alors pour la première fois l'avis de recherche du pirate et doit effectivement admettre que l'appendice autonome en face de lui est bien le pirate tant recherché. Aäm fait alors signe à un de ces capitaines et lui chuchote :

" De quoi l'accuse t'on?... "

" Vice-Amiral..! Ne me dite pas vous n'aviez aucune idée de ce à quoi ressemblez notre pirate et de quel crime il est coupable!? " Lui dis le capitaine les yeux écartés avec un air énervé.

" Eh bien...... Puisque vous l'avez trouvé je n'ai plus à m'en soucié.. j'imagine. "

*Tous tombent à la renverse*

Finalement Aäm apprend que Oznec est un fin stratège doublé d'un docteur maléfique et qu'il peut devenir potentiellement dangereux si il faisait partie d'un navire pirate comme celui de Monkey D.Luffy ou bien d'autre encore.

"On le ramène là où il devrait se trouvé! Sonnez une deuxième fois le cor pour donnez le signal aux autres hommes d'embarquer sur le navire! Nous partons."

Arrivé devant l'Aube d'Anduril, Aäm ordonne à ses hommes de monté et de se préparé à partir tandis que lui même resté sur la place du port, assis sur le sol avec une bouteille de rhum à demi-pleine. Qu'attendez t'il? il ne le savait pas. Mais une voix intérieur le lui demander, quelque part au fond de lui. Oznek, pendant qu'il était tiré par les bras jusqu'à la cale de l'Aube d'Anduril, ricanait en tentant de regarder derrière lui l'imposant Vice-Amiral qui avait aussi le dos tourné à Oznek. Aäm est face aux bâtiments détruits, toujours assis avec sa bouteille de rhum en main gauche et Sion en main droite. Il l'entendait rire, ce fou.. Aäm souriait à son tour présentant un danger imminent. Ce sourire tant de fois dévoilé dans diverse situation signifié qu'il était sensible et quelque peu vulnérable suivant le contexte, toujours, des événements. Et cette fois ci il ressenté de la haine, une haine noir sanglante qui lui déchiré le cœur et qui lui donner des frissons. Mais ce sentiment ne venait pas de lui. Non, ce sentiment venait de l'homme noir qui se tenait face à Aäm. Immense. Une hache à la main, les yeux blancs, le regard à la fois livide et terrifiant. Ses habits étaient déchirés et taché de sang qui n'était surement pas le sien. Sa peau est sombre, sale, dévasté et son visage marqué par des traits virulents, qui émanaient du personnage un sentiment de malaise, imposé la crainte. Aäm repris 3 gorgées du délicieux rhum qu'il tenait en main gauche tout en fixant, sans expression, l'inconnue qui le dévisageait lui aussi.

"CCCcccrrrrrrrrr..... AAAAAAAAAAhhhhhh!!!!!!"

C'était le cri de l'homme noir qui s'élancé rageusement et avec vélocité contre Aäm. Aäm n'avait pas eu le temps de finir de boire que par réflexe il se mit debout en rangeant sa bouteille sur sa ceinture et sauta au dessus de son ennemie pour évité son féroce coup de hache. Dans les airs il cracha le rhum, qu'il avait accumuler dans sa bouche, sur le dément. En retombant, Aäm, grâce à la pointe de son marteau, projeta quelques étincelles sur l'inconnue en frappant le sol. Celui ci pris feu instantanément et par réflexe il lui envoya un coup de hache latéral en se retournant. Aäm le pare difficilement en tenant son marteau des deux mains et le repousse violemment avec un coup de pied. Alors que l'homme noir titubé en brûlant, Aäm se rendit compte d'une chose effroyable. La force de cette homme n'était pas naturel et il semblait ne pas ressentir la douleur, néanmoins le feu l'aveuglai et il continué de titubé.

"Cet homme.... Il n'es pas vivant. Il est mort depuis longtemps! Nous avons affaire à un mort-vivant ne l'approchez pas!"

En entendant les paroles d'Aäm, la créature déchue se rue vers lui désespérément affamé et avide de sang. Alors qu'Aäm prend son élan pour frappé de toutes ses forces sachant qu'il en aurait le temps, la créature le prend au dépourvue en sprintant avec une vitesse surnaturelle tandis que les muscles de ses mollets se déchiré sous la pression musculaire. Aäm surpris, roule sur le côté de justesse, alors que la créature le frôle. Il ressort sa bouteille de rhum et lui jette dessus machinalement en sautant en arrière. L'explosion est terrible et laisse quelques flammèches retombées sur le sol. Aäm s'était protégé de la déflagration avec son manteau mais eut la surprise de voir le zombie toujours debout, coriace et déchainé dans les flammes ardentes qui le dévoré petit à petit. Pourquoi une telle chose l'attaquai? et quel était sa source? La réponse fût rapide lorsqu'il fît le lien entre le sourire d'Oznek, ses habits taché de sang, ses occupations et le monstre en face de lui. Les mouvements de la bête sont maintenant réduit car ses mollets ne fonctionnent plus ou très mal, Aäm prend son élan en tenant Sion des deux mains.

"C'est l'heure de mourir.. Retourne à trépas créature impie tu n'as pas ta place ici!"

Encore une fois le mort vivant, à l'écoute de la voix d'Aäm, se rua vers lui mais cette fois ci plus lentement et difficilement. Au moment où il était à portée de Sion, Aäm lui envoya une frappe magistrale. Sion décrit alors un demie cercle horizontale et s'écrasa sur le côté gauche du zombie qui fût projeté violemment contre les bâtiments en ruine.. pour ne plus jamais se relevé.

"Tss.. Gaspillé une si bonne bouteille de rhum pour un mort vivant.. Quelle mésaventure."

En allant vérifié si la créature était bien morte encastré dans le bâtiment, Aäm découvre qu'une pièce du bâtiment était resté intacte. Quand il s'y aventura il découvrit avec stupeur qu'une jeune femme était allongée au sol derrière des barreaux à peine capable de respirée, il se précipita alors vers elle et brisa la serrure de la prison avec la pointe de son marteau. Il ressentait la peur, et la tristesse de cette jeune femme qui avait à peine les yeux ouverts. Elle était la seule survivante de l'île, il saurait peut être ce qu'il s'est passé ici une fois qu'elle sera de nouveau en état de parlée. Il lui chuchote alors avec tendresse en lui caressant ses cheveux bruns :

" Ne vous en faite plus, tout est terminé. Je vous ramène chez vous.."

Au moment où il l'a prend dans ses bras, la jeune femme se débat et sort un couteau mal aiguisé pour le planté dans l'épaule d'Aäm. Mais Aäm reste passif et la garde contre lui, en prenant soin de ne pas la faire tombée tout en la rassurant avec des paroles aussi douce que possible. La femme exténuée finit par s'endormir dans ses bras et Aäm la remet aux services médical de son vaisseau.

"Cette fois, nous mettons les voiles pour de bon marins. Nous allons remettre à la justice Oznek le démoniaque pour ses actes barbares et inhumains vis à vis de l'humanité. En route !".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeliel



Masculin
Nombre de messages : 2
Age : 28

MessageSujet: Re: Aäm Shagar le Vivant.   Mar 24 Nov - 23:09

Voilà j'espère que mon premier post vous plaira ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Aäm Shagar le Vivant.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le ministre des Haïtiens vivant à l'Etranger reçoit la Commission OEA/CARICOM
» Haiti : Retrouvé vivant après 27 jours !
» The Black Man Did It. Le racisme est vivant Ozeta, n'en déplaise à certains
» [Dio][WIP] "Mais je ne suis pas un homme vivant"
» Un fantôme bien vivant (Hetzer)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Adventure :: Accueil :: Présentations :: Présentations des membres de la Marine et du Gouvernement Mondial-
Sauter vers: